ASSEMBLEE GENERALE ANNUELLE 2000
   SERVAS REUNION


Samedi 04 mars 2000, des familles Servas montent le versant ouest de l'île pour la traditionnelle rencontre annuelle.

Cette année, c'est dans la fraîcheur des hauts, au gîte des Tamarins, que nous nous sommes donnés rendez-vous.

Proche du Maïdo, le gîte doit son nom à une belle espèce d'acacia endémique de l'île: Le Tamarin des Hauts. En association avec le Calumet, un bambou lui aussi endémique, il fait partie de la forêt humide des hauts qui forme, entre 900 et 1800 m, un anneau presque complet autour de l'île.

Malgré quelques absents, nous étions 36, enfants compris, à avoir répondu à l'appel de Josée KREMPP, l'organisatrice 2000. Pour tout dire, le gîte étant petit, certains ont retrouvé les joies du camping dans le grand parc boisé de Tamarins.

Les joies des retrouvailles et l'attente des retardataires ont repoussé l'ouverture de la séance à la tombée de la nuit, mais qu'importe l'ambiance était là, chaleureuse et bon enfant.

Parmi les rires, les facéties et les pleurs des "marmailles" la séance a commencé par un tour de table bien nécessaire puisque la famille Servas s'est enrichie de nouveaux hôtes.

Fabienne et Bruno, Ghislaine et Jérôme, Claire, Valérie et Yves, Anne et Christian, Josette, Bénédicte et Claude, soyez les bienvenus.

Si nous avons regretté l'absence de Rey, notre ami Servas Mauricien, retenu par des obligations professionnelles, nous avons eu par contre l'agréable surprise de compter parmi nous, Simone et Jacques POUETTE, des Servas bourguignons de passage sur l'île. Pour eux, la Réunion n'était pas une découverte puisque c'est la troisième fois que nous les comptons parmi nous.

Nous avons ensuite abordé les choses sérieuses avec un verre de punch à la main tout en grignotant cake au thon, cake aux olives, pizzas et autres quiches faites maison …

1°) Selon un ordre du jour savamment orchestré, quelques modalités Servas France ont d'abord été rappelées à savoir :

1.1. Lettre d'introduction : s'y prendre au moins un mois et demi avant de partir, ceci pour tenir compte des délais d'acheminement. De plus, il faut savoir qu'aucun remboursement n'est prévu , mise à part la caution des listes, si la lettre d'introduction n'est pas utilisée.

1.2. Inscription Hôte : Ne pas forcer la main, ne pas faire du prosélytisme, attendre le volontariat. Tout le monde regrette cependant la quasi absence de réunionnais de souche parmi les hôtes Servas de l'île.

1.3. Cotisation 2000 : inchangée, 100 F par famille, c'est le moment de récolter les petits chèques au nom de SERVAS France.

1.4. Nouvelles de Servas France : Le rapport sur la situation financière et le compte rendu du Conseil d'Administration (20/21/11/1999) sont passés de main en main.

2°) A l'aide de Christiane nous avons évoqué la situation Servas International

2.1. Site Web " Servas Southern Africa " : http:/pages.intnet.mu/servas/
Animé par Rey, le site connaît de plus en plus de visites et a des liens avec pratiquement le monde entier. La page Réunion demande cependant à être étoffée par des articles et des photos ; Avis aux amateurs, nous contacter.

2.2 Rencontre Régionale et université d'été :
Lors de cette séance, au 04 mars, nous comptions sur Rey pour éclaircir une situation bien confuse dans nos esprits. Du fait de son absence, les questions sont restées sans réponse.
A l'heure de ce compte rendu, il semblerait que tout soit annulé au vu de la situation chaotique actuelle au Zimbabwe et au désistement des Servas du Botswana.

3°) Le ventre criant famine, nous avons rapidement traité les questions diverses.

3.1. Organisation de la prochaine AGA 2001 :
Bravo à Emmanuelle et Franck de s'être portés volontaires.

3.2. Nouvelles du tour du monde de Françoise LICHARD :
Cette courageuse réunionnaise termine actuellement son périple après avoir être passée par l'Inde, Vancouver, Toronto, Québec, New York, Los Angeles, le Mexique, le Pérou, la Bolivie et le Brésil. Nous l'attendons avec impatience pour noircir d'anecdotes les pages de " Vagabondages ".

Le fumet des carris attisant nos papilles gustatives, nous clôturons la séance en applaudissant et en remerciant Josée, notre gentille organisatrice.

Discussions et rires ponctués de coups de fourchettes se poursuivirent tard dans la soirée. Certains se couchèrent même aux aurores pour taper le carton.
Marche et pique nique firent du lendemain aussi une journée mémorable sous le signe de l'amitié. Nous étions tellement heureux de nous rencontrer que nous n'avons même pas eu le temps de jouer au jeu de la banane.

Hélène et Gilbert