ADHYATMA RAMAYANA

(Traduction française et notes : Gaura Krishna)

 

 

I

BALA KANDAM

 

Chapitre 2
L'annonce de l'Incarnation

 

 

La vision de Brahma (1-13)

Parvati dit : (1) Ô Seigneur des mondes ! Je suis en vérité heureuse et bénie, mes espoirs et mes attentes ont été comblés par Ta grâce. Le noeud de mon doute complexe a été coupé en deux.

2.- Ô Seigneur ! Mon mental n'a pas encore atteint les limites de la satisfaction en s'imbibant des mots de nectar relatifs à la Vérité au sujet de Rama qui est capable de détruire notre esclavage du monde.

3.- Après avoir brièvement entendu de Toi l'histoire de la vie de Sri Rama ainsi que la vérité métaphysique à son sujet, un désir de l'entendre en détail et d'une manière qui me soit assez facile à comprendre s'est élevé en mon mental.

Sri Mahadeva dit : (4) O Devi ! Ecoute l'histoire de Rama, celui qui réside dans l'âme la plus intime de tous, suprême secret que j'ai entendu jadis de Rama Lui-même.

5.- Je vais maintenant te la raconter. Ecoute cette histoire qui ôte la triple misère de l'homme, qui extirpe la grande peur de la mort générée par l'ignorance, et qui donne prospérité, longévité ainsi qu'une progéniture mâle.

6.- Bhumi (1), trouvant que la terre était sur le point de sombrer du fait de la charge du mal représentée par l'armée de Rakshasas conduits par Ravana (2), prit la forme d'une vache, et avec tous les grands sages et les êtres célestes, s'en allant recourir à Brahma, le Créateur, et lui présenta, les larmes aux yeux, son tragique destin. Etant l'âme de tout, Brahma comprit mentalement la situation par une immadiate réflexion, .

7.- Puis Brahma, le Créateur à 4 visages, se rendit à l'Océan de Lait accompagné d'un grand nombre de Devas et de Bhumi. Là, d'une voix tremblante de la ferveur de la dévotion et les yeux noyés de larmes de joie dûe à l'excès de l'amour Divin, il commença à invoquer Hari, l'omniscient, celui qui, non-vieillissant, résident dans le coeur de tous et le Seigneur de tout, avec un hymne formulé en des mots clairs tirés des Vedas et ayant la sanction de l'ancienne tradition spirituelle (3).

8.- Alors Hari apparut à l'Est, lumineux et brillant comme mille soleils, dissipant partout l'obscurité.

9-13.- Après de graves suppliques, Brahma eut alors la vision de Hari (4), que les gens sans pureté mentale ne peuvent obtenir (5). Le Seigneur, tel qu'Il apparut dans la vision, était lumineux comme le joyau Indranila (6), le visage souriant avec deux yeux semblables au lotus, paré d'une couronne, de colliers de perles et de boucles d'oreilles, brillant de l'éclat de la marque du Srivatsa (7), du joyau Kaustubha (8), etc.; chanté par les sages tels Sanaka (9) et autres, entouré de Ses suivants, portant la conque, le disque, la masse et le lotus dans les mains; embelli par une guirlande de fleurs sauvages, portant un Yajnopavita (10) d'or et un vêtement jaune d'or, accompagné de Ses épouses Sri (11) et Bhu, et assis sur sa monture Garuda (12). En voyant cette glorieuse vision du Seigneur, Brahma commença à Le prier d'une voix prise d'une émotion de joie .

 

(1) La déIté de la terre.
(2) On peut si l'on veut faire un parallèle avec le temps présent.
(3) Cette précision est d'importance.
(4) Hari : un des noms de Vishnu déjà expliqué par ailleurs.
(5) "Bienheureux les coeurs purs, car ils verront Dieu" (Jésus).
(6) Lapis lazuli.
(7) Petite touffe de poils dorés se trouvant sur la partie gauche de la poitrine de Vishnu.
(8) "Trésor de l'océan", ce joyau orne aussi la poitrine de Vishnu et représente la Conscience Fondamentale. Il produit le barratage de l'Océan de Lait.
(9) Sage né de l'esprit de Brahma.
(10) Le cordon brahmanique du 'deux-fois né'.
(11) Lakshmi.
(12) L'aigle que chevauche Vishnu et sur la symbolique duquel nous reviendrons à l'avenir.

 

(Le Seigneur condescend à S'incarner (22-32))

 

22-25.- A Brahma qui était ainsi prié, l'Etre Suprême Hari parla, demandant ce qu'il pourrait faire pour lui. Ravi de la réponse du Seigneur, Brahma dit : "O Seigneur Suprême, un puissant Rakshasa du nom de Ravana, fils de Visravas de la maison de Pulastya, devenant orgueilleux et audacieux du fait de certaines faveurs que je lui ai accordées, est mantenant devenu une menace pour le monde en général, et il est en train de soumettre les trois mondes (1) et les êtres célestes qui les protègent à une terrible oppression. O Auspicieux, j'ai décrété que sa mort ne pourrait être le fait que d'un être humain. Aussi, O Seigneur, daigne prendre un corps humain et détruire cet ennemi des êtres célestes."

Le Seigneur Suprême dit : 26.-" Le Prajapati (2) Kashyapa m'a un jour plu par ses austérités. Ainsi qu'il me le demandait, j'ai accepté de naître comme son fils. Ce Kashyapa est maintenant né sur la terre en tant que Roi Dasaratha.

27.- Je prendrai un corps humain en tant que son fils par sa femme Kaushalya. Dans ses deux autres femmes Mon Essence prendra naissance en tant que trois (deux en un et un dans l'autre)

28.- Lorsque Je M'incarne, ma Yogamaya (pouvoir spirituel), naîtra en tant que Sita, fille de Janaka. Associé à Elle, j'accomplirao tous vos desseins. (3) Ayant ainsi parlé, le Seigneur Mahavishnu disparut de la vue de tous. Brahma dit alors aux devas ce qui suit :

29.- "Mahavishnu S'incarnera lui-même sous forme humaine dans la maison royale de Raghu.

30.- Vous tous prendrez naissance dans la tribu des Vanaras (singes) par fractions de vous-mêmes (4), et serez les aides du Seigneur Vishnu aussi longtemps qu'Il sera sur terre pour l'accomplissement de Sa mission."

31.- S'étant ainsi adressé aux Devas et ayant réconforté Bhumi (la terre-mère), Brahma retourna le coeur apaisé à sa demeure spirituelle connue comme Satyaloka (5).

32.- Et les Devas, attendant l'avènement de Hari et l'occasion de devenir Ses aides dans Sa mission divine, s'incarnèrent en différents lieux sous la forme de singes capables de combattre avec des montagnes et des arbres comme armes.

(1) Les trois mondes sont (en bref) : le monde physique, le monde subtil et le monde causal.
(2) Prajapati : un des père de la race humaine.
(3) v. HAMSA. C'est par Prakrti que le Purusha 'agit', lui qui est pure Conscience sans mouvement.
(4) c.à.d. que l'essence d'un être céleste s'incarnera dans plusieurs corps.
(5) Le lieu de la Vérité.