Les résultats du HSC 2006

Line

Port-Mathurin


Fête du Printemps :
une célébration qui tient compte de la culture chinoise

Chaque année, toute la communauté d'origine chinoise de Rodrigues se retrouve le jour de la fête du Printemps pour rendre grâce au Seigneur pour les merveilles qu'il a apportées durant l'année écoulée et pour lui offrir l'année qui débute. Comme tous les ans à cette occasion, une messe est dite à la paroisse Saint-Cœur-de-Marie, à Port-Mathurin, et une autre à la paroisse de Saint-Esprit, à La Ferme.

A Port-Mathurin ce dimanche 18 février, c'était l'effervescence à côté de l'église depuis tôt le matin, alors que la messe n'a débuté qu'à 9h00 - cérémonie présidée par le père Jocelyn Patient et animée par la chorale de Terre-Rouge.

Cette messe annuelle spéciale est aussi une occasion pour les jeunes d'origine chinoise d'apporter leur participation. Ils ont donné de leur temps à cœur joie dans la préparation de cette célébration et ont été encadrés, comme les années précédentes, par Kam Ong seng, épaulée par Sr Aline et Jean Rex , responsable de la chorale de Terre-Rouge.

Dans la pure tradition chinoise, il y eu des pétarades avant et à la fin de la célébration, comme pour bien montrer la fin et le commencement d'une année qu'on souhaite meilleure.

Le message d'accueil nous a rappelé que cette année 2007 est placée sous le signe du cochon, ce qui promet une année d'abondance, de richesse et de prospérité. Le thème choisi pour la cérémonie était Donnez et vous recevrez. Les chrétiens sont appelés à ne pas s'attacher à leurs richesses, mais à se mettre au service des plus pauvres, à l'exemple du Christ.

Le comité organisateur a voulu apporter une nouveauté cette année : au moment de l'offertoire, avec le pain et le vin portés par Emilie et Arielle, les jeunes ont aussi apporté les offrandes qui ont une valeur symbolique dans la culture chinoise. Il y avait le riz, qui représente la nourriture quotidienne et le fruit du dur labeur, porté par Lily Jane. Il est revenu à Monica d'apporter le Seune Pone, l'instrument qui symbolise l'outil de travail des ancêtres. C'est aussi l'objet avec lequel les chinois apprennent à compter. D'autre part, Carene, Anneline, Samline , Kate , Jocelyne et Joaly ont offert des gâteaux, symbole du partage, de la générosité et de l'amitié. Enfin un bouquet de fleurs, apporté par Sandrine, représente la fête et la joie de vivre en communauté.

Auparavant, lors de son homélie, le père Jocelyn Patient a mis l'accent sur l'importance de lutter pour faire le bien alors que nous sommes constamment tentés de nous laisser entraîner à faire le mal. Il a souligné le sens de l'effort et du travail de la communauté chinoise, qui doit être un exemple à suivre pour l'ensemble du pays. La célébration a pris fin par un hommage aux ancêtres.

Yoddy Alain : «L'éducation est la clé de l'avenir»

Et de deux pour la famille Alain, de Rivière-Coco. En effet, après son frère Andy en 2003, pour la cuvée 2006 c'est Evans Yoddy qui a décroché la bourse d'études supérieures côté garçon. Après ses études primaires à Rodrigues, il a été admis au collège Royal de Port-Louis, où il a suivi la F I. De retour dans l'île, il a fréquenté le Rodrigues College jusqu'au HSC, où il réussit à obtenir 5 A, avec les mathématiques, la physique et la chimie comme matières principales et General Paper (GP) et Computing comme matières subsidiaires.

Alain est un passionné de football et pratique la natation. Au collège, il a été membre de trois groupes ; presse, English Club et Science Club. Ses passe-temps favoris sont : surfer sur l'Internet et aller à la découverte de l'île avec ses amis de classe. En ce qui concerne le social, il partageait ses connaissances en mathématiques avec un groupe d'écoliers de son village.

Le jeune homme de Rivière-Coco est fier de ses résultats. «De nombreuses personnes disaient que j'allais être lauréat. Avec les repeaters, cela a été plus difficile. Je me suis laissé guider et influencer par la détermination de mon frère aîné, lauréat en 2003.» Il dit avoir également bénéficié du soutien total de ses parents.

Son message à la jeunesse rodriguaise est simple : «L'éducation est la clé de l'avenir. Et il vous faut, à l'école comme à la maison, créer un environnement propice pour atteindre la réussite scolaire.»

A Rodrigues, ajoute-t-il, il faudra inclure tout le monde dans le processus du développement. «Car notre système éducatif n'a pas pour mission de former une classe de chômeurs.» La situation économique sur le plan national étant en déclin, il suggère que chacun travaille dur.

Yoddy Alain projette de poursuivre des études supérieures dans le domaine de la recherche en chimie ou en physique. «Je reviendrai mettre mes compétences au service de mon pays, car il m'a offert des opportunités uniques.» Yoddy est le fils de Pierre Alain, responsable du service public des pompes à incendie, et de Marie Thérèse Spéville, institutrice à l'école Ste-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus, Rivière-Coco.

Jenny Claude Emilien : «Je mettrai mes compétences au service de mon pays»

L'unique fille du couple AlanLadd Emilien, commissaire de la Santé, et Marie-Lourdes Emilien, femme au foyer, Jenny Claude, est lauréate pour la cuvée 2006. Agée de 19 ans, notre interlocutrice a suivi ses études primaires à Ste-Thérèse, Rivière-Coco, et à Grand-La-Fourche-Corail GS. Après sa deuxième tentative aux examens du HSC, elle obtient un A en chimie, un A en mathématiques et un B en physique comme matières principaux et, un A et un B en français (sub) et GP respectivement.

Jenny Claude est une passionnée de badminton. Elle a déclaré à La Vie Catholique qu'elle ne s'attendait pas à être lauréate et qu'elle avait souhaité améliorer ses résultats de l'année précédente. «J'étais, cette fois, en compétition avec moi-même. C'est toute une pression de moins.»

Ses temps libres, elle part en excursion et visite, avec ses amis, les différents îlots autour de Rodrigues, elle qui adore «toutes les activités qui ont trait avec la mer». Jenny est d'avis que les collégiens doivent accorder plus d'attention à leurs études, tout en les conciliant avec les loisirs et le sport. Aux redoublants de HSC, elle les encourage à persévérer.

Pour ses études universitaires, elle projette de se rendre en Australie, mais son choix dépendra des perspectives d'avenir qu'offre Rodrigues. Comme Yoddy, elle affirme que son pays lui a offert un avenir et, qu'en retour, c'est son devoir de revenir pour mettre ses compétences acquises au profit de son île natale. Les deux lauréats ont tenu à remercier sincèrement tout ceux et celles qui les ont aidés à réussir à leurs examens.

retour