p.5foto1

RoBAN 2007


Semer le grain de l'espérance

La réussite de RoBAN 2007 a dépassé tous les espoirs et a provoqué une flamme de joie et d'espérance parmi les habitants de Roche-Bois depuis le samedi 3 février dernier. L'initiative de récompenser et de valoriser quelques Rocheboisiens selon leurs mérites revient à la Federasyon bann Organizasyon Rosbwa (FOR). Des habitants ont été primés dans quatre domaines spécifiques : éducatif, culturel, sportif et social. Rosemay Speville a été proclamée Rocheboisienne de l'année 2007.

La marquise érigée devant l'église Notre-Dame-de-l'Assomption, Roche-Bois, a accueilli plus d'un millier de Rocheboisiens autour du thème Rosbwa, nu fierte, nu valer, nu dinite. Un flambeau allumé par le père Sylvio Lodoïska, curé de la paroisse, l'arya Mestry ainsi que le pandit Manoj Ramlagun au début de la soirée symbolisait l'unité des diverses cultures et religions de Roche-Bois. Les invités ont ensuite voyagé dans le quotidien et la «vraie vie» des Rocheboisiens à travers des images sur grand écran. L'animation était de Didier Moutou, habitant du quartier. Cette soirée a vu la prestation de quelques natifs de l'endroit, ségatiers réputés de l'île : Babalé, avec Ti krab pou bouyon ; Balik Taroo, avec Masifone ; la troupe Lapunaire, avec un séga typique et une danse des enfants de l'Apostolat de la mer.

Volonté de réussir

Gino Alfred, président de la FOR, qui regroupe trente-quatre associations de l'endroit,
a réitéré son souhait : «Mo oule ki lil moris
entie kone ki dan Rosbwa bann dimoun ena kapasite... Me Rosbwa finn perdi so reper... Li bizin ena volonte pou retrouv so reper.»
Cette volonté, a-t-il souligné, doit passer par celle des parents, qui doivent assumer leur responsabilité dans l'éducation de leurs enfants. Par celle des opérateurs économiques de l'endroit ; en ouvrant leurs portes de l'emploi aux habitants. Par celle des politiciens ; afin de permettre aux Rocheboisiens d'avoir leur part dans la société. «Lerla Rosbwa pou retrouv so reper... Li pou fier pou retrouv so valer ek so dinite.» Et l'objectif de RoBAN, rappelle-t-il, est de semer «la graine de l'espérance et de la renaissance... Dimin, nou bizin rekolte progre... Sa mem pou nou trezor» Reza Issack, lord-maire, a rassuré les habitants que «Roche-Bois n'est pas seul : la mairie de Port-Louis est avec eux.»

Bouleversés par chaque histoire

Les membres du jury ont eu du mal à départager les cinq nominés et le grand gagnant de chaque catégorie. «Nous avons été bouleversés par chaque histoire», précise Paula

Atchia, la présidente. Les autres membres étaient Danielle Wong, Loga Virahsawmy, le père Jean-Maurice Labour, Cadress Runghen, José Allet et Jean-Hughes Olivier. De plus, quatre personnes ont été nominées dans la catégorie Rocheboisien de l'année, qui a vu le couronnement de Rosemay Speville.

Pour le père Lodoïska et Gino Alfred, c'est déjà un grand pas que Roche-Bois a franchi. De plus, ils sont satisfaits de constater combien les entreprises de la localité leur ont ouvert grand leur cœur de par leur générosité et leur soutien dans le développement et le progrès du quartier dans divers domaines : Mauritius Freeport Development au niveau académique ; la Mauritius Ports Authority dans le domaine des arts et de la culture ; Thon des Mascareignes au niveau social ; et la Mauritius Commercial Bank (MCB), qui les aide déjà à travers le MCB Education Scheme, au niveau sportif.

Plein de cadeaux

De son côté, notre confrère l'express a promis d'accompagner les quatre nominés pour la catégorie Rocheboisien de l'année. Ces derniers ont fait un parcours les uns plus différents que les autres. «On mettra à la disposition de ces personnes les ressources et le temps nécessaires pour qu'ils arrivent à concrétiser leurs projets», a souligné Denis Ythier, de l'express. La multinationale Shell, implantée à Roche-Bois depuis presque un siècle, a récompensé cinq autres personnes ayant obtenu un prix spécial pour leur dévouement dans un domaine précis. Outre les trophées et les certificats, les gagnants sont rentrés heureux avec tout plein de cadeaux : bons d'argent, guitares, ravannes électriques et dons d'équipements, entre autres.

Notons que plusieurs personnalités ont fait le déplacement pour venir apprécier les divers talents des Rocheboisiens : Mgr Maurice E. Piat, évêque de Port-Louis ; les anciens curés de la paroisse Robert Dalais et Michel Boullé ; l'arya Soondarajen Mestry et le pandit Ramlugun ainsi que le ministre des Administrations régionales, James Burty David, et le lord-maire, Reza Issack. Les représentants des entreprises ayant sponsorisé les gagnants étaient aussi de la partie.

A la fin de la soirée, c'est un curé visiblement heureux que La Vie Catholique a rencontré. L'objectif de RoBAN est atteint. Primo : les Rocheboisiens ont été récompensés selon leur mérite ; et, secundo : le pont, tant souhaité par le père Lodoïska, a enfin pu être dressé entre les entreprises du quartier et les habitants.

Sandra Potié

retour aller