Collège St-Patrick, Curepipe

Préparer les hommes
et les femmes de demain

p.11foto1

«Notre Mission Statement est d'être une institution scolaire à caractère unique : une bonne école primaire et une école de rattrapage au secondaire assurant la formation des hommes et des femmes, quelle que soit leur intelligence, et qui joueraient pleinement leur rôle dans la société et la vie», explique Yves d'Hotman, directeur de l'établissement.

100% au CPE

Il faut savoir que plusieurs générations de Mauriciens ont usé leurs fonds de culottes sur les bancs de l'établissement curepipien. La cour de l'école est peut-être petite et modeste face à celles de nombreux établissements, mais elle est pleine de souvenirs pour les anciens élèves. Aujourd'hui, ils sont plus de deux cents jeunes à fréquenter le collège St-Patrick. Deux des caractéristiques de l'établissement : sa mixité et le nombre restreint d'élèves par classe (20 au maximum).

«Les classes sont aménagées pour accueillir une quinzaine d'enfants. Ce nombre permet aux enseignants d'accorder une attention particulière à ceux présentant des difficultés», souligne Geneviève Robert, maîtresse d'école de la section primaire. Sa grande satisfaction : les 100% de réussites aux examens du CPE. «Nous avons réussi cette performance sans jamais bousculer les enfants et en organisant des classes de rattrapage. Nous avons eu certains élèves qui ont eu des A+, source d'une certaine fierté pour l'école et le personnel.»

«Nous dispensons une éducation aux jeunes. Celle-ci est définie comme une éducation qui permet de répondre aux besoins fondamentaux des enfants afin qu'ils puissent développer leurs propres capacités tout en continuant à apprendre», explique notre interlocutrice.

Deux filières

Les membres du personnel sont plus d'une cinquantaine, placés sous la responsabilité d'Yves d'Hotman. Le collège St-Patrick est un établissement payant et privé, à but non lucratif (non profit making) et géré par un Conseil d'administration nommé par la Fondation Cours Jeanne d'Arc. Yves d'Hotman défend son établissement : «Nous n'existons pas seulement pour les riches et les élèves ayant des difficultés scolaires. Nous offrons deux filières, une suivant le cursus d'études normal alors que la deuxième est adaptée à ceux présentant des difficultés scolaires. Ce sont des Late Developers. Ils reçoivent une attention et un accompagnement particuliers de leurs enseignants. Une option préférentielle pour ceux présentant le plus de difficulté et une éducation accessible à chaque enfant fréquentant cette école : telle est notre devise», affirme Yves d'Hotman.

Depuis peu, les élèves peuvent poursuivre leurs classes jusqu'au HSC au sein de l'établissement et de nouvelles salles de classe ont été aménagées. «Outre les langues, nous enseignons les sciences, le dessin, le Design, les Business Studies, l'informatique et la comptabilité. Deux anciens élèves de chez nous sont dans une université en Australie pour des études supérieures.»

Ne voulant pas être un «fabricant de lauréats», le collège Saint-Patrick veut redonner l'espoir à ceux qui ne peuvent être dans le système éducatif actuel. «Nous préparons des citoyens de demain, des pères et des mères de futures générations Ils seront aussi capables de participer pleinement au développement local et national et avoir les repères nécessaires pour réussir leur vie d'hommes et de femmes», conclut Yves d'Hotman.

Sylvio Sundanum

retour aller