Jeunes


Les dix bougies de la JOC de Batatrand

JOC inn fer nou grandi : thème retenu par les jeunes de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) de Batatrand pour marquer les dix ans du groupe, en décembre dernier. Et tout un programme d'activités a été organisé, raconte Georges Eric Jolicoeur, responsable du groupe et président national du mouvement. Outre la publication d'un magazine relatant l'historique du groupe, les jocistes ont convié parents et ex-membres de l'équipe pour leur présenter la vie du groupe. Il y a eu aussi une séance de formation sur la révision de vie au cour de laquelle les jeunes ont réfléchi ensemble sur ce que le mouvement leur a apporté.

Selon les jocistes, grâce à la JOC, ils sont engagés activement dans l'Eglise et dans la société. Notamment dans le domaine du sport, de l'Équipe d'animation pastorale, du scoutisme et du comité de village. En amont de l'organisation de cette activité, il y a eu divers échanges avec d'autres équipes JOC pour un partage d'expérience. Le dimanche 10 décembre dernier, une messe d'action de grâce a été célébrée à la chapelle Notre-Dame-de-Brûlé par l'aumônier du mouvement, le père Eddy Coosnapen. En guise de remerciement, Pierrela Baptiste a rendu hommage à tous ces parents qui leur font confiance pour qu'ils s'impliquent pleinement dans le mouvement. Elle a également exprimé sa reconnaissance aux membres de l'Équipe nationale de la JOC et aux ex-jocistes du village.

Le père Eddy Coosnapen a dit que l'île Rodrigues a besoin de jeunes comme ceux de Batatrand pour porter la vie du pays et prendre la communauté en main. Selon lui, la JOC de Batatrand est un groupe dynamique. Il a redit sa foi dans leurs capacités de «transformer les situations difficiles».

Selon le responsable national du mouvement, André Emillien, la nouvelle génération des jocistes est très motivée. Selon lui, ils n'ont pas peur de s'engager, de s'interpeller mutuellement tout en se remettant en question.

Jean-Gérard Gaspard


SC 2006

Progression
dans tous les
collèges de l'île

* Le collège Le Chou passe de 57 à 80% de réussite

Les résultats du School Certificate de l'université de Cambridge sont arrivés à Rodrigues en fin d'après-midi du lundi 29 janvier. Les candidats des différents collèges se sont rendus dans leurs établissements pour prendre possession des résultats. Seul le Rodrigues College a pu délivrer les résultats le soir même. Le collège œucuménique de Rodrigues réalise 98,1% de réussite. Son directeur, Nanrock Perrine, se dit satisfait des résultats, tout en avançant qu'il y un gros effort à faire pour améliorer la qualité.

Satisfaction également du coté des collèges REDCO, où les trois établissements ont amélioré leurs performances. La bonne surprise est venue du collège Le Chou, qui passe de 57% de réussite l'année dernière à 80%. Le collège de Maréchal passe de 55 à 63% tandis que le collège de Grande-Montagne passe de 31 à 36%. Selon le président du Conseil d'administration de REDCO, Jean-Pierre Rose, c'est le résultats des efforts déployés dans les collèges pour donner une éducation de qualité aux jeunes de Rodrigues.

Benoit Jolicœur

Line
retour