p.11foto1

Groupe 40


25 ans déjà... et l'aventure continue

1982-2007... 25 ans depuis que des jeunes et des adultes profitent du parcours qu'offre le Groupe 40. Lieu de découverte de soi pour certains, approfondissement de sa spiritualité pour d'autres ou encore d'amitiés vécues, le Groupe 40 reste un lieu de formation qui, d'année en année, trouve de nombreux intéressés et autant de conquis. A ce jour plus de 10 000 personnes en ont profité.

«Le Groupe 40, c'est un parcours spirituel, une formation humaine de deux ans, destinée à des jeunes célibataires de 18 à 30 ans. Trois axes sont traités: l'humain, le monde et Dieu. La première année se déroule en paroisse et donne aux jeunes l'occasion de mieux se connaître. La deuxième année, les jeunes font l'expérience de la vie communautaire.» Ainsi se définit le Groupe 40 pour Yannick Chunnee, animateur.

«Formation à la vie et découverte de l'intelligence de sa foi», pour Olivier Précieux,. «C'est aussi un parcours qui aide le jeune à devenir un adulte responsable», fait ressortir Arianne Broudou. Tous deux sont aussi animateurs et membres du comité du jubilé d'argent.

Acteur dans la durée

En effet, si le Groupe 40 a été créé, c'est bien pour qu'il y ait un après. Un après où le jeune, formé, est incité à prendre des responsabilités, à s'engager dans la durée et à être acteur dans la société.

«Le Groupe 40, ce n'est pas un cours, mais un parcours. A la fin des deux ans, le jeune doit pouvoir se poser des questions de fond par rapport à sa foi, son baptême», insiste le père Steves Babooram. «Il doit avoir

développé une conscience sociale». Conscience qui le poussera à être un citoyen proactif, acteur. «N'oublions pas : le Christ nous précède, même dans le social

Le Groupe 40, c'est aussi un parcours qui évolue avec le temps. Si au départ, le programme était destiné qu'aux jeunes célibataires de 18 à 30 ans, la formation est aujourd'hui également disponible aux adultes. D'autre part, s'adaptant au paysage social, le Groupe 40 a, au fil des ans, modifié non seulement son programme, mais aussi ses critères d'admissions.

Pour répondre à la réalité sexuelle de la jeunesse d'aujourd'hui, par exemple, le programme d'Education à la Vie et à l'Amour (Eva) y a, il n'y a pas trop longtemps, fait son entrée.

D'autre part, comme il y a de plus en plus de jeunes divorcés, le Groupe 40 les accueille, à condition qu'ils ne soient pas en couples pendant la tenue du parcours. «Nous réalisons qu'il y a aujourd'hui des jeunes avec des réalités différentes de celles d'autrefois et qu'il n'y a pas vraiment de formation à long terme dans le diocèse pour eux. Aussi, nous essayons donc d'y pallier en ouvrant le Groupe 40... avec modération », explique le père Babooram.

Car en effet, si l'objectif est de pouvoir former un maximum de jeunes de manière adéquate, trop mélanger les jeunes avec des réalités, des parcours divers pourrait être préjudiciable au bon déroulement de la formation.

Martine Lajoie

retour