p.11foto1 Line

Rencontre de l'OFS autour
de saint François d'Assise

A l'initiative de l'Indo-Mauritian Catholic Association (IMCA)


Fête de la lumière :
Christ, lumière du monde

Le temps était radieux en ce dimanche 14 octobre. Toutes les fraternités de l'Ordre franciscain séculier (OFS), disséminées à travers l'île, se préparaient dès le matin à la rencontre nationale qui devait avoir lieu à l'occasion de la fête patronale de St-François d'Assise à l'église nouvellement rénovée à Pample-mousses.

Le thème de la messe donnait le ton à la célébration de l'Eucharistie : «Avec François répare mon Eglise

Un invité d'honneur y était aussi, le frère Sébastien Usner, provincial des frères mineurs. La décoration de l'église et tous les petits détails pour le bon déroulement de la messe avaient été confiés aux religieuses F.M.M. La chorale des jeunes de Pamplemousses, de par leur dynamisme, a rendu cette célébration vivante, priante et joyeuse.

Après la messe, temps de partage du repas entre les fraternités. Puis les groupes se sont scindés. Les engagées OFS ont voté les statuts nationaux. Les jeunes ont préparé le spectacle culturel pour faire comprendre à frère Sébastien pourquoi tant de cultures se côtoient à Maurice. Et les non-engagés ont accompagné le frère Sébastien pour la visite au jardin des Pamplemousses, avec François Jolicoeur comme guide.

Tous les groupes se sont rassemblés une fois encore à 14 h00 pour admirer le savoir-faire et la créativité des jeunes lors du spectacle culturel qui a fait revivre l'histoire du pays.

Pour clore cette journée, le frère René Coutagne a coupé un gâteau pour célébrer ses cinquante ans de vie religieuse. Avant de se dire au-revoir, tout le monde a mis la main à la pâte pour que la cour de l'église soit propre et que la salle d'œuvre soit bien rangée. Frère Sébastien a été impressionné de voir comment à Maurice enfants, jeunes et parents pouvaient célébrer une journée mémorable dans la paix et la joie.

Cette année-ci, dans le cadre de la célébration du Divali, l'IMCA a organisé la fête de la Lumière au niveau de différentes régions, nommément : Stanley (Rose-Hill), Mont-Roches (Beau-Bassin), et Bonne-Mère (Flacq).

A Stanley, une messe fut célébrée en église de Ste-Anne par le père Cyrille Nallétamby avec des rites de la culture indienne, animée par la branche de l'IMCA de la paroisse, le vendredi 9 novembre, à 18 h00.

Dans son homélie, le père Nallétamby a parlé de l'importance de la lumière interne qu'il faudrait toujours préserver dans ce monde matériel.

Joseph Arékeum, président de la branche, remerciant toutes les personnalités ainsi que les fideles, a rappelé que Divali donne l'occasion aux indo-catholiques de célébrer Christ, lumière du monde, d'affirmer ainsi notre foi chrétienne tout en conservant notre culture indienne.

Le président national, Gaëtan Mariapa, a eu des mots élogieux pour la belle prestation de la chorale pour cette belle cérémonie, tout en remerciant le père Nallétamby, aumônier de l'IMCA, pour sa grande contribution dans l'avancement de l'association. Et d'inviter les fidèles ­ avant le partage des gâteaux - à laisser pénétrer en eux la lumière de Divali afin qu'ils apprécient les valeurs positives de la vie

A Mont-Roches, la messe de Divali a été célébrée par le père Gerard Lajoie, le samedi 10 novembre 20, à 17h30, en l'église de Notre-Dame-de Mont-Roches. Sheila Azor, animatrice de la cérémonie, a parlé du triomphe de la lumière sur le mal .Dans son homélie, le célébrant a parlé des liens d'amitié qui existent dans la paroisse, de l'importance d'affronter le mal et de foncer pour trouver la vraie lumière intérieure.

A Bonne-Mère, la messe a été célébrée par le père Victor Cousseau. Elle a bénéficié de la participation de la chorale de l'IMCA et de celle de Bonne Mère qui ont interprété des cantiques en hindi, tamoul, créole et français.

Le père Cousseau n'a pas manqué de parler des différentes cultures qui façonnent l'Église du Christ. Des bougies furent distribuées aux fidèles pour rendre hommage à la lumière du Christ.

retour aller