p.11foto1

Construction de la nouvelle chapelle à la Cité Chebel


Les travaux retardés pour cause

Les travaux de construction de la nouvelle chapelle à la Cité Chebel, Beau-Bassin, sont au ralenti. La raison : la pénurie de fer qui a paralysé l'industrie de la construction pendant plusieurs semaines. Avec pour conséquences du retard dans les travaux de ce nouveau lieu de culte dont la livraison était prévue pour le mois de décembre.

Comme chaque dimanche, c'est avec empressement que les habitants de la cité Chebel se rendent au Foyer paroissial La source de vie pour la messe dominicale qui a lieu à 7h30. Malgré l'heure matinale, plus de la moitié des places assises sont prises une bonne quinzaine de minutes avant le début de la célébration. Les retardataires, ils ne sont pas nombreux, ne peuvent que rester debout pour participer à la célébration.

La chorale, à l'accoutumée, fait une répétition avec les fidèles pour une meilleure participation. Presque tout le monde donne de la voix ce qui contribue grandement à rendre la célébration joyeuse. En ce dimanche matin, c'est le père Régis Wan qui préside la cérémonie. Presque à 7h30 sonnantes, il arrive sur sa moto, moyen de locomotion que certains prêtres trouvent pratique car il permet de ne pas perdre du temps dans les embouteillages.

La communauté de la cité Chebel est bien active avec ces nombreux groupes/mouvements actifs qu'elle compte (voir plus loin). Selon les dires de ceux déjà engagés, elle le sera encore davantage quand le nouveau lieu de culte ouvrira ses portes, disposant d'une plus grande capacité d'accueil. Actuellement, ils sont environ 200 à pouvoir s'accommoder dans l'actuel centre qui, avec le temps, est devenu trop exigu. Il a été construit au début des années 70 selon les plus anciens du quartier et le confort n'y est pas non plus.

Ce qui, selon les membres des différents groupes, n'incite pas certains habitants à participer à la célébration dominicale ou à y aller ailleurs. En ce moment, tout le monde vit dans l'attente de la fin des travaux de construction de la nouvelle chapelle qui aura une capacité de plus de 300 personnes assises.

Le projet de construction de la chapelle de Chebel date de quelques années déjà. Plusieurs activités de levée de fonds ont été organisées pour sa concrétisation (bingo party, soirée dansante, fancy-fair etc) ce qui explique quelque part la grande attente de la communauté de ce quartier de Beau-Bassin. Selon les dires des responsables de la communauté, tout sera mis en œuvre pour que la date de livraison soit respectée malgré le retard pris déjà. Ils laissent entendre que les ouvriers vont certainement travailler jusqu'à fort tard et pendant le week-end afin que leur rêve soit une réalité.

Le retard accumulé n'entrave en rien la joie qui anime quand même les habitants du quartier qui ont attendu de longues années durant, la construction de leur chapelle. Pour beaucoup c'est une grande grâce que la construction ait au moins débuté, un héritage que les aînés de la communauté sont d'ores et déjà fiers de léguer à leurs enfants.

Jean-Marie St-Cyr

retour aller