Formation professionnelle


Mike Allas et Michel Pierre Emilien meilleurs stagiaires de la République

Le mercredi 3 octobre dernier a été un jour mémorable pour trois cent trente-deux étudiants rodriguais de l'Industrial & Vocational Training Board de Le Chou ­ et ce en présence d'un parterre d'invités. Présidant la cérémonie, Guillaume Tolbize, responsable de l'antenne locale de l'IVTB, a fait un bref historique de son établissement à Rodrigues. Depuis 1994, plus de
3 500 personnes sont passé par cette institution de formation. De nouvelles matières ont été introduites et cet établissement travaille, conjointement avec la commission de la Femme, pour un projet de formation destiné aux femmes rodriguaises, a-t-il affirmé.

Le ministre de l'Education et des Ressources humaines, Dharam Gokhool, a parlé de sa vision pour le secteur éducatif et la formation. Pour lui, l'accent doit été mis sur une éducation et une formation de qualité, de standard international. Il conseille aussi de préserver les valeurs et les atouts naturels de l'île, son sens de l'accueil dans le processus du développement humain et infrastructurel. Deux bourses seront allouées aux étudiants rodriguais pour qu'ils poursuivent leurs formation en hôtellerie à l'école hôtelière Sir-Gaëtan-Duval, à Maurice.

Pour l'adjoint au Chef commissaire et responsable de l'Education, Gaëtan Jhabeemisur, les jeunes doivent prendre de nouvelles initiatives, être créatifs, et innovateurs pour faire face à la mondialisation. «La formation professionnelle et technique est un passeport pour la vie.» Il encourage les jeunes à cultiver la terre.

Selon le directeur de l'IVTB, Roland Dubois, la formation technique et professionnelle est un outil important pour combattre la pauvreté. «Notre institution dispense des formations de qualité.»

Deux stagiaires locaux, Mike Allas et Michel Pierre Emilien, ont été classés premiers sur l'ensemble de la République de Maurice en Building Maintenance et restauration & bar respectivement.

Jean-Gérard Gaspard


Syndicalisme


La RPSWA dénonce
le «recrutement partisan»
de 245 stagiaires

Lors d'une conférence de presse, le mardi 16 octobre dernier, les responsables de la Rodrigues Private Sector Workers Association (RPWSA) ont dénoncé le recrutement de 245 stagiaires dans la fonction publique.

Selon John Milazar, président du syndicat, la RPSWA est le porte-parole des sans-voix de ce projet. Son syndicat est pour tout projet de formation et de création d'emplois pour les jeunes - afin de combattre la misère, le chômage et l'exode des Rodriguais ailleurs. Toutefois, cette instance syndicale dénonce que ce recrutement a été fait sur une base discriminatoire et partisane. Le syndicat déplore l'absence d'entrevues pour la sélection. «Comment le panel de sélection a-t-il choisi 245 personnes sur les 3 790 ayant fait acte de candidature pour ce stage ? Sur quel critère les 3 545 autres personnes ont-elles été éliminées ?» John Milazar estime ce recrutement discriminatoire et injuste envers certains jeunes.

Le syndicat demande au Premier ministre et ministre de Rodrigues, Navin Ramgoolam, d'instituer une commission d'enquête sur ce dossier. «Le bureau de l'emploi n'a-t-il plus sa raison d'être ? Il est inadmissible que l'enregistrement de ceux en quête d'un emploi se fasse dans les six arrondissements électoraux de l'île», s'insurge le syndicaliste. La RPSWA dénonce également le faux-pas du changement de nom de l'aéroport de Plaine-Corail.

Jean-Gérard Gaspard


Line
retour