1er novembre : Tous les Saints

Apocalypse de saint Jean (7, 2...14)

Moi, Jean, j'ai vu un ange qui montait du côté où le soleil se lève, avec le sceau qui imprime la marque du Dieu vivant; d'une voix forte, il cria aux quatre anges qui avaient reçu le pouvoir de dévaster la terre et la mer: «Ne dévastez pas la terre, ni la mer, ni les arbres, avant que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu.» Et j'entendis le nombre de ceux qui étaient marqués du sceau : ils étaient cent quarante-quatre mille, douze mille de chacune des douze tribus d'Israël. Après cela, j'ai vu une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, races, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l'Agneau, en vêtements blancs, avec des palmes à la main. Et ils proclamaient d'une voix forte : «Le salut est donné par notre Dieu, lui qui siège sur le Trône, et par l'Agneau !» Tous les anges qui se tenaient en cercle autour du Trône, autour des Anciens et des quatre Vivants, se prosternèrent devant le Trône, la face contre terre, pour adorer Dieu. Et ils disaient: «Amen! Louange, gloire, sagesse et action de grâce, honneur, puissance et force à notre Dieu, pour les siècles des siècles! Amen!» L'un des Anciens prit alors la parole et me dit: «Tous ces gens vêtus de blanc, qui sont-ils, et d'où viennent-ils ?» Je lui répondis : «C'est toi qui le sais, mon Seigneur.» Il reprit: «Ils viennent de la grande épreuve; ils ont lavé leurs vêtements, ils les ont purifiés dans le sang de l'Agneau.»

PSAUME 23

Voici le peuple immense de ceux qui t'ont cherché.

Au Seigneur, le monde et sa richesse, la terre et tous ses habitants !

C'est lui qui l'a fondée sur les mers et la garde inébranlable sur les flots.

Qui peut gravir la montagne du Seigneur et se tenir dans le lieu saint ?

C'est l'homme au coeur pur, aux mains innocentes,

qui n'invoque pas à tort le nom de Dieu.

Il obtient, du Seigneur, la bénédiction, et de Dieu son Sauveur, la justice.

Voici le peuple de ceux qui le cherchent, qui recherchent la face de Dieu !

1 Jean (3, 1-3)

Mes bien-aimés, voyez comme il est grand, l'amour dont le Père nous a comblés : il a voulu que nous soyons appelés enfants de Dieu, - et nous le sommes -. Voilà pourquoi le monde ne peut pas nous connaître : puisqu'il n'a pas découvert Dieu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons ne paraît pas encore clairement. Nous le savons : lorsque le Fils de Dieu paraîtra, nous serons semblables à lui parce que nous le verrons tel qu'il est. Et tout homme qui fonde sur lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur.

Évangile Matthieu (5, 1-12a)

Quand Jésus vit toute la foule qui le suivait, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait : «Heureux les pauvres de coeur : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux les doux: ils obtiendront la terre promise! Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés ! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice: ils seront rassasiés ! Heureux les miséricordieux: ils obtiendront miséricorde ! Heureux les coeurs purs : ils verront Dieu! Heureux les artisans de paix: ils seront appelés fils de Dieu ! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux! Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux!»

Ki plas to donn Bondie dan to lapriyer ?

par Sylvio Lodoïska


Kan de dimoun pe tini enn konversasion, si to ekout zot koze, to kapav kone ki kalite relasion zot ena ar kamarad. Nou manier koz ar enn dimoun montre ki konsiderasion nou ena pou sa dimoun la. Avek Bondie osi parey : dir mwa kouma to priye, mo pou kone kouma to pans Bondie e ki kalite relasion to ena avek li.

Sa levanzil la montre nou 2 dimoun ki pe priye. Premie la ti enn dimoun korek. Li pratik so larelizion kare-kare. Li fer tou seki bizin ; plis ki boukou lezot dimoun... E li fier ! Omwin kan li koste devan Bondie li ena rezon pou vinn rann gras, pou vinn dir MERSI ! Parski li enn dimoun parfe !! Li fer so lapriyer dan limem. Devan Bondie, me pou limem... Li dir Bondie Mersi pou seki li (zom-la) finn fer limem, par so prop merit. Li tourne ver limem. E li pran Bondie zis kouma enn temwin so prop performans ! Li deza top ; donk li pa ena nanyin pou demande. Parski li pa ena nanyin pou resevwar...

Dan sa ka la, Bondie ti kapav pa existe, ti pou parey. Moiz finn donn bann lalwa, sakenn nek ena pou met zot an pratik...

Deziem dimoun-la li, li kone ki li pa vo pou koste kot Bondie. Li pa mem oze lev so lizie... Li pena okenn merit ; me li finn vinn devan Bondie pou demann pardon, pou demann li pran pitie. Li kone ki so metie ki li fer met li dan enn sitiasion dan pese. Zis Bondie tousel kapav tir li dan so problem paski zis Bondie tousel ki pardonn bann pese. Donk, so lapriyer-mem enn rekonesans !

Li rekonet grander Bondie kan li rekonet kouma limem li pa vo pou koste ar li. Parski li kourbe devan Bondie, Bondie kapav relev li. Parski li kriye sekour, Bondie kapav sov li. Parski li vinn demande avek enn leker vid, ouver ; Bondie kapav ranpli li ar so lagras.

Segner, mwa osi, li kapav ariv mwa viv mo lavi par momem, pou momem... Mo lapriyer osi kapav vinn enn lokazion pou tourn mo regar ver momem. Napa les mwa bliye ki se twa ki donn lavi ; ki se twa ki fer mwa existe. Segner, ed mwa fer mo lapriyer vinn enn rekonesans pou seki to ete, twa. Ed mwa transform mo lavi pou fer li vinn enn louanz pou to laglwar !

Line
retour