p.5foto1

Serge Maury :
«Aidez nous à aider les autres»

Le centre Nelson-Mandela, par le biais de Serge Maury et de Balmick Gokulsing, vient de lancer «Le Parlement mauricien vu à et de l'intérieur». Un ouvrage qui traite simplement, mais non légèrement, d'un sujet au centre de notre démocratie, l'Assemblée nationale. Le pourquoi de cette initiative avec Serge Maury.

«Le Parlement mauricien vu à et de l'intérieur.»

De quoi traite ce livre exactement ?

Comme je le dis dans le livre, la politique est le sport national mauricien. Un sujet qui passionne tout le monde, de sept à soixante-dix sept ans. Les élections étant terminées, les postes au Parlement déjà occupés, je me suis dit qu'il fallait faire quelque chose pour donner suite à tout cela. D'où le livre.

Que les choses soit claires : le livre n'a rien de politique. Plusieurs personnes ont été contactées pour ce projet : députés, parlementaires des deux côtés de la Chambre ainsi que personnes occupant d'autres fonctions. Ainsi, Sheila Bunwaree, Jean-François Chaumière, Sheila Grenade, Abu Kasenally, Ramesh Jeewoolall, Joe Lesjongard, Indira Seebun, Santosh Mahadeo, Rama Valayden et Joël Toussaint ont participé à notre initiative. Un véritable brassage national.

Comment avez-vous procédé?

Un questionnaire a été élaboré et envoyé à chaque parlementaire. Ceux qui ont répondu ont eu droit à leurs articles, à leurs commentaires. Il leur avait été demandé de parler de leur expérience personnelle de la politique et au sein du Parlement. Le tout de manière très objective. Ainsi avons-nous reçu des chapitres parlant de la genèse du Parlement, de la démocratie, entre autres. Le sujet a beau être commun, nous n'avons pas eu droit à l'uniformité.

Quel est le public visé ?

Ce livre a été écrit dans une langue simple afin de pouvoir être lu par tout le monde. Un

bon élève de CPE ne s'y perdrait pas. Par exemple, l'article de Sheila Bunwaree, chargée de cours à l'université de Maurice, est facile à lire. Beaucoup ont aussi fait usage d'humour ­ ce qui rend la lecture plus agréable.

Quel est le but du centre Nelson-Mandela

en lançant cet ouvrage ?

L'objectif est de recueillir des fonds pour nous permettre de nous lancer dans un projet, l'opération «Intéresses-toi davantage à tes études... pour réussir ta vie». Nous espérons recueillir Rs 500 000 de la vente de ces livres. Nous avons cinq mille copies qui seront vendues à Rs 200 chacune. L'argent récolté servira à acheter du matériel scolaire pour des enfants issus de poches de pauvreté, car ces charges sont insoutenables pour les parents en difficulté financière. Nous pensons leur offrir ces équipements sous forme de cadeaux, afin que cela n'ait pas l'air d'être de la charité.

Celui qui fera l'acquisition de notre livre, au-delà du fait de se faire plaisir, contribuera à une cause humanitaire : il nous aidera à aider d'autres personnes.

Avez-vous déjà identifié les régions bénéficiaires ?

Pas encore, car nous travaillons dessus, mais dans une totale discrétion. Certes, nous aurions aimé pouvoir aider tout le monde, mais ce ne sera pas possible.

Quelles sont les motivations
derrière cette initiative du centre Nelson-Mandela ?

David Gracieuse, président du centre, tient absolument à faire quelque chose quant à la pauvreté. Ainsi, le centre fera quelque chose qui dépasse l'organisation de spectacles et qui bénéficie aux personnes. Nous souhaitons pouvoir donner le goût des études à quelques gosses.

Martine Théodore-Lajoie


retour