Plaine-Corail


Aéroport SGD : réactions négatives sur l'île

* Pétition de l'OPR au président de la République et au Premier ministre

* Jean Claude Tolbize : «Ti bizin donne airport nom enn Rodriguais !»

* Marcel Casimir : «Une insulte à la mémoire collective»

Début octobre 2007, sanzement nom l'aéroport Plaine-Corail, li enn nouvel ki finn tombe juste avant nou célébré nou 5 ans d'autonomie. Sa nouvelle la fine vine prend beaucoup Rodriguais à contre-pied. Li bon ki tout Rodriguais, bannes parlementaires national ek l'Assemblé régionale konne l'histoire nou pays. Premier Rodriguais, qui ti dire dans so meeting ki Rodriguais besoin gagne so aérodrome, c'est Max Lucchesie (alias Titioune).

Kan change nom l'aéroport Plaine-Corail pou met l'aéroport Sir-Gaëtan-Duval, sé enn insulte à la mémoire banne Rodriguais. Nou éna beaucoup Rodriguais ki fine laisse nou banne preuve par zotte détermination et fine travail pou l'avancement nou pays.Enan éne banne grand personnage ki fine marque nou l'histoire. Banne Rodriguais ti écrire le roi Angleterre en 1915 pou ki Rodrigues représenté dans parlement à Maurice parmi sa 79 Rodriguais la ti ena banne noms comment Rose, Castel, Perrine, Roussety, Biram, Lévêque, Pierre Louis, Ithier, Raffaut, Prudence, Malbrook, Mackoojee, , Elysée, Gontran...

Ena aussi Antoinette Prudence, Zita Jean Louis, France Félicité qui fine quitte nous et qui fine marque nou pays par zotte l'engagement. Sa décision ki fine prend par Conseil des ministres la, li ène insulte à tout banne Rodriguais ki fine lutté pou l'autonomie Rodrigues. Fine prend ène décision sans consulté la population Rodrigues. Conseil des ministres ti bizin donne nom ene Rodriguais pou nou Airport. Rodrigues cot to pé allé ?

Jean Claude Tolbize


Une insulte à la mémoire collective des Rodriguais

Avec tout le respect que je lui dois, je crois que le Premier ministre, Navin Ramgoolam, est mal inspiré et est la seule personne à ignorer les actes malveillants de sir Gaëtan Duval (SGD) par apport à Rodrigues et aux Rodriguais. Je n'ai pas encore rejoint le cercle des personnes âgées. Mais je ne reconnais pas en SGD un bienfaiteur pour notre pays. Quand Chacha Ramgoolam faisait campagne pour que l'île Maurice accède à l'indépendance, «Le Roi-Créoles», comme on l'appelait affectueusement à l'époque, menait campagne contre. Il fit croire aux Rodriguais, peuple majoritairement chrétien, qu'on allait fermer son Eglise. Ce jour historique où il fallait hisser au bout du mât le quadricolore national, le 12 mars 1968, il a incité la population locale à empêcher cela. Nombreux étaient ceux à avoir reçu des coups, voire même être blessés par la police et qui portent encore et toujours en eux ce triste souvenir. Sachez messieurs que mes frères et sœurs de Rodrigues n'ont pas une mémoire d'âne. Lors d'une de ses visites chez nous, il disait «Priyé bondie pou ki cyclone vini pou nou kapav al rod bagaz pou zot». Et dire que, malheureusement, cette mentalité perdure - quoique l'île Rodrigues a connu des avancées historiques et significatives sur le plan politique, social et ecclésial jusqu'à présent. Est-ce vraiment un bienfaiteur ou plutôt un prophète de malheur ? A chacun son opinion. Rebaptiser notre Plaine-Corail Airport en celui de SGD, c'est une pure et simple insulte à l'égard de ce peuple trop longtemps embobiné par sa personne. Il serait souhaitable que notre Premier ministre revienne sur sa décision par respect pour ce peuple blessé dans son âme.

Michel Casimir


retour