Choral Singers


«Port-Louis se tait, la cathédrale chante !»

Les Choral Singers ont rendu à la cathédrale Saint-Louis sa dignité au cœur de la cité de Port-Louis, avec leur concert spirituel le mercredi 3 octobre dernier, en conclusion de leur saison 2007 dans les différentes églises de l'île.

Pour la première fois à Maurice, la Messe en ré majeur, op. 86, du Tchèque Antonin Dvorak, une messe composée il y a 120 ans, le 11 septembre 1887, et particulièrement difficile à interpréter, a été entendue pour le bonheur de tous dans la cathédrale. Dans un deuxième temps, les œuvres de Mozart, Rossini, Fauré et Gounod ont été des moments forts, non seulement pour les oreilles de l'assistance, mais également pour les vieilles pierres-témoins de notre cathédrale.

Les voix, à la fois sublimes et imposantes, de Véronique Zuel-Bungaroo, Sophie Némorin, Jean-Michel Ringadoo, Jean-Claude Selvon et Darryl Czismadia se sont mêlées aux voix angéliques et puissantes des quarante-six sopranos, altos, ténors et basses dans leur tenue noir et blanc, sous les voûtes de la cathédrale récemment restaurée. Evoluant sous la main de maître de Bronwyn Maingard, Sud-Africaine passionnée par le chant choral, tous les membres de ce chœur sont unanimes à affirmer leur attachement et leur affection à «leur» Bronwyn.

Bronwyn Maingard se révèle aussi comme une femme de poigne. Elle les fait répéter sans relâche tous les lundis, dès le mois de février, pour convier ses membres à entrer dans l'univers extrêmement riche et subtil du chant choral. Avec son piano et ses doigts de fée, Leslie Merven accompagne depuis treize ans le chœur des Choral Singers. Pour elle, la musique est magnifique... «Et c'est un privilège pour moi de jouer avec eux.»

Chorale

Michel Irmann, de nationalité française, s'est joint au groupe après avoir eu l'occasion de l'apprécier pour la fête de Noël dernier. «J'ai vu que c'était une chorale de qualité et c'est cela que je recherchais depuis que je suis au pays», lâche-t-il. Les Choral Singers lui permettent, d'une part, de partager sa joie de chanter son amour

pour Dieu et, d'autre part, de travailler la culture des œuvres très connues. Daniel Essoo, 4 ans au sein du groupe, a découvert que chanter le Credo avec les Choral Singers est une des plus belles façons pour lui de proclamer sa foi.

Mouvement de coeur

Cinq ans déjà depuis que Maryse d'Espaignet se procure beaucoup de joie à chanter avec les Choral Singers. «J'aime chanter et chanter pour les autres est beaucoup mieux.» Un mouvement de cœur pour Yvonne Rey, qui se dit ravie que la clôture «a eu lieu dans cette cathédrale si joliment rénovée». Se retrouver au chœur des Choral Singers, c'est se retrouver au sein d'une même famille pour le dernier-né du chœur, Michel Roy Luchmun. Il concède que le chant choral contribue incontestablement à l'élévation de l'âme et demeure une des plus belles facettes du trésor de la liturgie de l'Eglise.

Véronique Zuel-Bungaroo, soliste invitée à se joindre aux Choral Singers, se dit émerveillée par l'amour et la sensibilité avec lesquelles Bronwyn chante. Chanter avec les Choral Singers est une vraie partie de plaisir pour elle. Idem pour Jean-Michel Ringadoo, pour qui les Choral Singers sont de vrais «pros». Selon lui, Bronwyn a une oreille et elle possède tout pour vous mettre à l'aise.

Les applaudissements qui ont retenti dans la cathédrale sont autant de mercis et de reconnaissance pour l'excellente prouesse vocale des choristes.

Le vicaire-général, le père Jean-Maurice Labour, a déjà donné rendez-vous l'année prochaine à la cathédrale aux Choral Singers, à qui il a réservé un accueil des plus chaleureux au nom du diocèse et en son nom personnel. «Vous utilisez vos notes de musique pour élever vos âmes au Seigneur. Vous avez discipliné vos voix, vous les avez éduquées afin de faire connaitre ce Dieu de la Résurrection. Vous êtes ici chez vous dans votre cathédrale ! Port-Louis se tait. La cathédrale chante ! »

C'est dire tout haut ce que ceux qui connaissent les Choral Singers pensent tout bas.

Sandra Potié

retour