p.11foto1

Visite pastorale de Mgr Alain Harel


Montagne-Goyaves : Un village en marche...

Les quatre-vingts familles de Montagne-Goyaves ont eu la joie d'accueillir Mgr Alain Harel, en visite pastorale, les 3 et 4 octobre dernier. Le premier jour, l'évêque de Rodrigues a rencontré Esmay Casimir, un éleveur de porc et a été accueilli par des personnes malades et des pauvres. Angela Azie, une agricultrice, lui a offert un déjeuner et la visite a pris fin par une session de travail avec un groupe de jeunes de l'endroit.

Accompagné du président du village, Noël Léopold, et d'Ancilla Perinne, responsable du Conseil pastoral du village (CPV), le lendemain, l'évêque a été reçu chez une jeune fille handicapée et de jeunes parents. En fin d'après-midi, les villageois ont été nombreux à se réunir au centre communautaire pour célébrer la Parole.

Ancilla Perinne a réitéré sa joie que l'évêque de Rodrigues découvre les réalités de son village et a remercié Michelle Collard de son cheminement avec le CPV. Pour sa part, Noël Léopold a fait l'historique de la construction du centre communautaire, avec l'aide de volontaires et l'accompagnement du père Michel Boullé. Il a lancé un appel aux jeunes pour qu'ils prennent goût au travail social.

De son côté, Merline Jean-Pierre, du CPV, a témoigné du temps fort vécu lors de la réflexion sur la lettre pastorale de Mgr Harel au carême dernier. Selon elle, les villageois ont alors découvert le vrai sens de l'éducation dans leur vie ainsi que la signification profonde de la réconciliation. «Lors des dernières élections régionales générales, il y a eu beaucoup de tension et de division chez nous. Maintenant, tous ensemble, avec nos différentes convictions politiques, nous participons et travaillons pour l'avancement du village.»

Famille et société

Avec le lancement d'une équipe de l'Action catholique des femmes (ACF) dans la localité, les femmes ont découvert l'importance de leur rôle dans la famille et dans la société. Des réflexions ont été menées sur la manière d'élever les tifi ek ti garson, la cherté de la vie, dira Jeanette Spéville. Les femmes ont rendu hommage à la regrettée Antoinette Prudence «pour tout le beau travail qu'elle a accompli ici-

bas».

Grâce à la formation reçue en Grèce en 2002 sur l'élevage de porcs, Esmay Casimir est d'avis que l'agriculture et l'élevage sont deux importants piliers économiques de l'île. «J'ai fait le choix de lancer mon entreprise d'élevage.» Elle encourage ses pairs à travailler la terre pour apporter un plus aux revenus familiaux. Autre intervenant, Patrick Collet a remercié ses parents et amis de leur soutien et a rendu grâce à Dieu pour la guérison de son handicap partiel. Les enfants ont présenté un sketch sur les conséquences néfastes des cas de parents partis ailleurs en laissant leurs enfants ici.

Unité

Commentant l'évangile, Mgr Alain Harel a demandé aux villageois de suivre l'exemple de St François. Selon lui, ce dernier a travaillé pour le progrès du peuple de Dieu en menant une vie simple, dans l'unité. St François, patron de l'écologie, nous invite à notre tour à protéger la terre, la mer - notre mère nourricière - et la nature. Avec nos divergences d'opinons politiques, nous devons favoriser l'unité en vivant comme de vrais frères et sœurs chrétiens, a exhorté l'évêque. «La politik pa kapav diviz nou.»

Ici, de bonnes initiatives économiques sont lancées et il faut aussi se regrouper à travers des mouvements pour les jeunes et les adultes pour nourrir davantage notre foi personnelle en Jésus, a rappelé Mgr Alain Harel. «Car la Parole de Dieu est vivante. Oui, Jésus enlève nos coeurs de pierre en grandissant en nous.» Des prières ont également été dites pour le village et pour le pays. Mgr Alain Harel a ensuite aspergé de l'eau bénite sur les produits du terroir.

Fazilla Perrine, vendeuse de La Vie Catholique, a remis un cadeau et une plante au responsable de l'Eglise catholique locale. En matière infrastructurelle, le village est doté d'une unité préscolaire et d'un centre de santé. Outre les mouvements d'Eglise, le village possède un groupe du 3e âge et une association féminine, un club de volley-ball et un de boxe française.

Jean-Gérard Gaspard

retour aller