p.11foto1

Association Alzheimer


Briser les tabous et encadrer les malades

Les personnes atteintes d'Alzheimer et leurs proches ont, depuis le 21 septembre dernier, un centre où ils peuvent se retrouver pour diverses activités. L'Association a aussi lancé un site Web afin de mieux faire connaître cette maladie, qui toucherait plus de 6 000 personnes à Maurice.

Avec l'ouverture de ce centre, c'est un rêve qui devient réalité, car l'association, fondée il y a quelques années, caressait ce projet depuis longtemps. Malgré l'absence d'un local, les membres ne sont pas pour autant demeurés les bras croisés et ont tout mis en œuvre pour aller à la rencontre de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ainsi que des membres de leur famille. La Journée internationale de la maladie est aussi célébrée chaque 21 septembre.

L'Association compte à ce jour une cinquantaine de membres et bénéficie du soutien de plusieurs professionnels (psychiatres, psychologues et neurologues), dont les docteurs Ameena Sooreefan ­ vice-présidente de l'association -, Dominique Lam et Ramesh Modun. Pascale Dinan, psychologue et spécialiste en gériatrie, accompagne aussi les membres.

La maladie, bien que découverte il y a un siècle, est encore taboue à Maurice, selon Régina Maudar, secrétaire de l'association et maire de Quatre-Bornes. Elle est d'avis que cela est dû à la méconnaissance du public sur les causes et les conséquences de la maladie. «La personne atteinte est souvent prise de démence et fait des choses incontrôlables qui font honte aux membres de la famille - ce qui fait que certains n'osent pas en parler.»

Désirée Job, trésorière de l'association, lance un appel au public, particulièrement aux proches des malades, pour qu'ils ne stigmatisent pas ceux souffrant d'Alzheimer. de ne pas hésiter à se joindre à l'Association. Elle précise que les malades ont besoin de beaucoup d'amour, de compréhension et d'un bon encadrement afin de pouvoir faire face à cette maladie.

C'est pourquoi l'Association Alzheimer s'évertue à conscientiser la population sur la maladie afin que tous ceux touchés puissent bénéficier d'un soutien et d'un encadrement. D'où le lancement du site Web de l'association : http://mauritiusalzheimer.intnet.mu. Un service d'écoute sera aussi opérationnel bientôt.

Avec l'ouverture du centre dans la cour du couvent de Belle-Rose dans un local mis à la disposition de l'Association par la congrégation du BPS, les membres espèrent mieux encadrer les personnes atteintes de la maladie et proposer les services d'un Respite Centre aux membres de la famille des malades afin qu'ils puissent souffler un peu pendant la journée.

Confiés aux membres de l'association au Centre, les malades pourront bénéficier d'un encadrement, participer à diverses activités dont des jeux de société - qui ont pour effet de ralentir la dégénérescence du cerveau ­ et pratiquer des exercices physiques.

Jean-Marie St-Cyr

«L'Alzheimer peut être évité
par une bonne hygiène de vie»

Le Dr Dominique Lam Thuon Mine, neurologue, qui travaille en lien avec l'association Alzheimer, donne quelques détails concernant cette maladie.

C'est quoi l'Alzheimer ?

C'est une maladie qui affecte les neurones du cerveau en provoquant une dégénérescence qui se manifeste par des troubles de la mémoire. Cela peut commencer par un oubli de ce qu'on a fait la veille. En s'aggravant, la personne peut avoir des troubles du comportement, être dépressive ou agitée. La personne devient aussi confuse et désorientée et n'arrive pas à se situer dans le temps. Après plusieurs années de maladie, la personne peut ne pas reconnaître ses proches, devenir grabataire, avoir des troubles de langage et être dépendante des autres.

A partir de quel âge se manifeste la maladie ? Et quels en sont les symptômes ?

A partir de 65 ans, on a 1% de personnes qui commencent à avoir la maladie et ce pourcentage double chaque cinq ans. Mais l'Alzheimer peut aussi se manifester chez les plus jeunes, à partir de 45 ans. Cela commence par des oublis, comme expliqué plus haut. Si ce sont de simples oublis occasionnels, il n'y a pas lieu de s'en inquiéter - car il y a des oublis associés à l'âge. Si on note une aggravation de la situation, il faut alors consulter un spécialiste.

Quels sont les facteurs qui provoquent la maladie ?

Il y a plusieurs facteurs. Cela peut être dû au vieillissement ou être génétique. Mais il y a aussi la mauvaise irrigation du cerveau, l'hypertension, le diabète, l'hyper lipidémie (taux élevé du cholestérol), la dépression, le traumatisme crânien. On note aussi que les femmes sont plus atteintes que les hommes.

Peut-on prévenir la maladie ?

On peut éviter les facteurs aggravant en ayant une bonne hygiène de vie (alimentation équilibrée et variée et exercices physiques régulièrement). Il y a plusieurs aliments qui contribuent au ralentissement de la dégénérescence du cerveau, comme l'huile d'olive, des produits riches en vitamines B et E, le vin rouge (un verre chaque jour). La lecture et les jeux de société sont aussi conseillés. Une vie sédentaire contribue à l'aggravation de la maladie, d'où l'importance d'être actif.

Guérit-on de la maladie d'Alzheimer ?

Non, on n'en guérit pas, mais il y a des médicaments qui permettent de freiner la dégénérescence. Un bon encadrement familial peut aussi aider la personne. Pour cela, la famille doit bien se renseigner sur la maladie pour arriver à mieux comprendre le comportement de la personne malade.

Line
retour