p.11foto1

Olivia


Une communauté
en marche

Line

Poste-de-Flacq


La communauté fête saint Maurice

Rattachée à la paroisse de Saint-Esprit, Bel-Air, cette chapelle fait la fierté des habitants du village et attire nombre de fidèles des environs. «Outre ceux d'Olivia, les catholiques de Deep River, La Nourrice, Boutique-Thérèse, Boutique-Charlie et Belle-Rive viennent chaque dimanche à notre chapelle», affirme d'emblée Doris Julie, membre du mini Conseil paroissial. La chapelle accueille également foule lors des XL-Heures et de la fête de Ste-Thérese-de-l'Enfant-Jésus.

Les paroissiens d'Olivia sont également très actifs, précise notre interlocutrice : liturgie, catéchèse, service des pauvres, pastorale familiale et mouvements. Le mini Conseil paroissial coordonne l'ensemble de ces réseaux et essaie de faire de sorte que «tous travaillent dans la même direction. Nous sommes là aussi pour les grandes préparations et les temps forts de la paroisse d'Olivia». L'équipe s'attèle actuellement à la préparation de la fête de Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus. «C'est une occasion spéciale dans la vie de notre communauté et nous faisons le maximum pour que tout se déroule bien», souligne Nancy Sunders, autre membre du mini Conseil paroissial.

La solidarité et l'engagement sont les maîtres-mots de la communauté et les jeunes sont très présents dans les structures paroissiales. «L'accent est mis sur les jeunes : nous essayons de veiller à ce qu'ils prennent leur place et la parole. Ils peuvent venir s'exprimer à travers les activités au niveau de la paroisse et des quartiers. Durant le carême 2007, avec le soutien du père Piotr, beaucoup de jeunes et d'adolescents ont participé à plusieurs activités paroissiales», souligne Franco Sunders, d'Espace jeunes.

La communauté catholique d'Olivia est également très présente dans le village. «Nous vivons les mêmes réalités, joies et souffrances que les autres habitants du village. Nous vivons en harmonie avec les personnes de cultures et de religions différentes. Nous œuvrons ensemble vers un monde plus juste.» Une communauté chrétienne où la solidarité est quotidienne.

A l'occasion de la fête de St Maurice, patron de la paroisse, une semaine d'activités a été organisée à Poste-de-Flacq, avec plusieurs temps forts à l'intention des jeunes, des adolescents et des enfants. L'équipe liturgique de St-Maurice, composé de Rivans Ramen, d'Isabelle Drabukan, de Charlène Rose et de Jean-Yves Vieillisse, avec le soutien des parents, a accueilli des jeunes de la paroisse Ste-Ursule, Centre-de-Flacq, pour une soirée de réflexion, de partage et de prière.

Ils étaient nombreux à répondre à l'invitation pour la soirée consacrée aux jeunes - soirée organisée autour du thème L'appel. La réflexion a tourné autour de trois questions : a) Ki zot problem, ki zot manke ? ; b) Ki to plas dan sosiete et dan Leglize ? ; c) Ki e sa zom ki nou appel Jésus ?

«Chacun a eu l'occasion de s'exprimer. Il y a eu de nombreux intervenants et des propositions de jeunes pour qu'ils soient plus présents au sein des comités de quartier et dans les mouvements paroissiaux», a expliqué Rivans Ramen, de l'équipe liturgique. Plusieurs résolutions ont été prises durant cette rencontre. «Même s'il y a beaucoup à faire pour que la paroisse se porte mieux, nous devons tous cultiver l'espérance et la faire régner parmi nos frères et sœurs paroissiens.»

Rencontrer le Christ

«Nous avons découvert les difficultés des jeunes des différents quartiers de la paroisse. Chacun a accepté de comprendre les décisions et engagements de l'autre. Mais nous étions tous là pour un seul et même but : rencontrer le Christ et le servir. Le servir comme St Maurice, avec courage et fidélité. Nous avons passé de bons moments durant cette soirée», résument Isabelle Drabukan et Jean-Yves Vieillisse. «Beaucoup se disent démotivés, estimant que l'église est trop souvent un territoire occupé par les adultes et où ils arrivent difficilement à trouver leur place. Ils ont également parlé de leurs aspirations, de leurs engagements et du rôle qu'ils comptent jouer dans la communauté.»

Pour Charlène Rosse, «notre bonheur, c'est nous qui le construisons par notre engagement dans nos familles, nos quartiers, notre paroisse et par notre sens d'appartenance dans la grande famille chrétienne dans le respect de la dignité humaine. Notre objectif est de faire que la paroisse devienne un espace de solidarité et que la communauté chrétienne se retrouve pour se ressourcer.» Un grand merci à tous les volontaires et les familles qui ont aidé à accueillir les jeunes. Une soirée qui s'est terminée dans la bonne humeur et avec de nombreuses résolutions votées.

Sylvio Sundanum

retour aller