p.11foto1

Messe de l'Assomption à Noces-de-Cana


Mgr Piat invite les fidèles
à méditer sur le magnificat

La messe de l'Assomption, présidée par Mgr Maurice E. Piat en la paroisse Noces-de-Cana, Rivière-du-Rempart, a suscité des moments de joie intense parmi les fidèles. Enfants, jeunes et adultes ont mis tout leur cœur pour préparer cette eucharistie télévisée en direct à la télé le mercredi 15 août.

«Porter ensemble la mission de l'Eglise comme Marie, humble servante auprès de sa cousine Elizabeth.» C'est autour de ce thème que le père Alex Têtu, curé de la paroisse Noces-de-Cana, et les responsables des différents groupes ­ liturgie, décoration, chorale, scouts, brancardiers, nettoyage, donneurs de communion, hôtesses d'accueil, sonorisation et logistique ­ se sont rencontrés une fois la semaine, et ce depuis plus de deux mois, pour préparer ensemble cette messe de l'Assomption.

L'engagement était pris avec beaucoup de sérieux. A l'exemple de Marie : «Soyons humbles et disons OUI.» Les rencontres débutaient par des prières et des partages. «On se faisait un devoir de demander à Marie notre mère d'intercéder pour nous et de nous prendre sous sa protection», précise Isabelle Kallee, membre du comité. La préparation spirituelle jusqu'à la fête de l'Assomption se faisait également dans les douze quartiers de la paroisse. Les rencontres se terminaient toujours par une messe. Nombreux sont les autrement croyants qui ont aussi apporté leur contribution. De plus, les samedis 4 et 11 août, des volontaires de la paroisse se sont mobilisés pour une opération de nettoyage dans les alentours de l'église Noces-de-Cana.

La procession de la messe de l'Assomption fait son entrée au son de la ravanne. Une grande foule était présente pour célébrer ensemble cette eucharistie. Durant la communion, le père Alex Têtu a procédé à une cérémonie de bénédiction aux non-communiants tout en leur offrant une marguerite. Moment de riches partages pendant l'homélie, lorsque trois intervenants de différentes paroisses ont témoigné sur un point fort de ce qu'ils vivent en communauté.

De son côté, le père Alex Têtu a mis l'accent sur l'humilité et l'esprit de service à travers les divers engagements des fidèles dans leur quotidien : joies, difficultés et

aussi les nombreux défis. Même les petites actions deviennent efficaces et sont capables d'apporter des transformations significatives dans nos relations, a précise le curé. «Ce qui nous rapproche les uns les autres au-delà des barrières et des préjugés sous toutes ses formes.»

Simple et priante

A la fin de la messe, Mgr Maurice E. Piat a exprimé sa satisfaction de cette belle célébration, qu'il a qualifiée de «simple» mais combien «priante». Il a invité les fidèles à méditer sur la visite de la Vierge Marie à sa cousine Elizabeth aussi bien que son chant d'action de grâce : «Magnifique est le Seigneur !» L'évêque a précisé que ce ne sont pas des choses extraordinaires qui sont glorifiées au Ciel, mais bien plus des choses simples venant du cœur. A l'exemple des visites ou une attention particulière aux malades, aux pauvres, aux handicapés ; une entraide ; l'éducation de nos enfants dans la foi... Il n'a pas manqué de remercier tous ceux engagés sur la paroisse. Engagement qui a une grande valeur, à l'exemple de la visite de la Vierge Marie à sa cousine Elizabeth.

Il a conclu par cette phrase : «Merci d'avoir cru comme la Vierge Marie, d'avoir cru en la valeur qui nous a été donnée de croire et de vivre.»

Ene soley a pe leve lor nous legliz. C'est le chant d'envoi qui a réjoui tous les fidèles à la fin de la célébration. Après la messe, ils se sont partagé une tranche de gâteau Marie et un verre de jus. L'occasion pour Mgr Piat de rencontrer les paroissiens, des vieilles connaissances qu'il a côtoyées durant ses années de service à la paroisse Cœur-Immaculé-de-Marie, pour un brin de causette.

Sandra Potié

retour aller