Paroisse Notre-Dame-de-La-Visitation


Semaine de la jeunesse :
une expérience enrichissante

p.5foto1

Durant les vacances scolaires de juillet et d'août, la paroisse Notre-Dame-de-La-Visitation, Vacoas, avait organisé plusieurs activités à l'intention des jeunes de la région. «Une initiative intéressante et enrichissante tant pour les jeunes que pour les organisateurs», expliquent Allan Driver, président de la Fabrique, et Nadia Levapeur, membre du comité organisateur et responsable du quartier d'Henrietta. Placée sous la responsabilité du père Roger Cerveaux, curé de la paroisse, jeunes et adolescents ont pu participer à plusieurs activités.

«Nous avons choisi cette année de mettre l'accent sur les jeunes. Leur donner la place et la parole. L'objectif est de regrouper les jeunes pour partager et vivre la Parole, mais également de mieux connaître les jeunes et leurs aspirations à travers les activités au niveau de la paroisse et des quartiers», souligne le père Cerveaux. Selon les membres du comité organisateur, cette semaine d'activités a permis aux jeunes de montrer leurs talents artistiques, littéraires et sportifs. «Ils ont besoin d'être revalorisés, encadrés, motivés. La paroisse a comme responsabilité de les rejoindre dans leurs réalités de vie», ajoute Nadia Levapeur.

Le moment fort de cette Semaine de la jeunesse a été un forum-débat sur l'emploi pour les jeunes et l'insertion professionnelle. Le thème retenu était : Demain, quels emplois pour les jeunes ? Trois personnalités sont intervenues lors de ce forum-débat : Serge Ng Tat Chung, recteur du collège St-Joseph ; Marcel Lindsay Noé, conseiller au ministère du Tourisme et des Loisirs ; et Joseph Lesjongard, Assistant Manager à l'IVTB. Les trois intervenants ont retenu l'attention d'une salle comble, avant une partie de questions-réponses particulièrement animée. Allan Driver, président de la Fabrique, a agi comme modérateur de la rencontre.

Soif d'information

Un nombre impressionnant de jeunes, accompagnés de leurs parents, avaient rempli la salle d'œuvres de la paroisse bien avant le début des discussions. «Le seul point noir de cette rencontre ? Certains parents ont presque monopolisé la soirée par leurs questions et demandes d'éclaircissement. S'il est normal que les parents se soucient de l'avenir de leurs enfants, il ne faudrait pas oublier que la soirée était prévue pour les jeunes. Et il fallait donc permettre à plus de jeunes de s'exprimer», nous a déclaré un jeune présent.

Selon Serge Ng Tat Chung, «les jeunes ont une soif d'information et c'était une occasion en

or de s'exprimer». Il a salué l'initiative de la paroisse, car beaucoup de jeunes, avance-t-il, «sont inquiets et se posent des questions sur leur avenir». Ils sont conscients, a-t-il ajouté, que le système éducatif ne répond plus à leurs besoins et s'interrogent sur leur formation «Ils se demandent ce qu'ils feront après leur formation.»

Sur la question de l'insertion professionnelle, Serge Ng Tat Chung a rappelé qu'elle est liée à la volonté et à l'effort des jeunes. «Cela démarre à la maison et à l'école. Il faut avoir la volonté et la motivation nécessaires.» Il s'est également appesanti sur la difficulté pour les jeunes détenteurs de HSC d'accéder à des études supérieures et leur difficulté à trouver un emploi stable et sécurisant. «Souvent, ce qui se fait à l'école ne cadre pas avec le marché du travail.»

Formations

Pour introduire le thème de l'insertion professionnelle, un film de l'IVTB sur les formations a été projeté. «Plusieurs secteurs professionnels sont couverts par des formations allant du NTC3 au Higher National Diploma. Depuis que l'âge de la scolarité obligatoire a été repoussé à 16 ans, l'âge minimum d'entrée à l'IVTB est de 16 ans, avec un niveau scolaire minimum de Form III» a expliqué Joseph Lesjongard, Assistant Manager de l'IVTB. Il a rappelé qu'une filière de formation a été introduite pour les jeunes venant des collèges prévocationnels. «Ce sont près de 1 500 jeunes qui ont bénéficié de cette mesure, qui se veut un lien entre l'école et le travail.»

Marcel Lindsay Noé a mis l'accent, lors de son intervention, sur les métiers liés au tourisme et a cité les différents métiers de l'hôtellerie. Il a rappelé que Maurice s'est donné comme objectif d'accueillir deux millions de touristes par an en 2015. «Le tourisme est un secteur en plein essor et fournit un nombre important d'emplois directs.»

Pour le comité organisateur et les intervenants du forum-débat, trois objectifs ont été atteints lors de cette soirée : informer, sensibiliser et motiver les jeunes quant aux emplois de demain. «En octobre, la paroisse va organiser une autre rencontre sur l'emploi pour des jeunes du quartier Ste-Famille, Henrietta. Il faut trouver une date appropriée avec le nouveau curé», a déclaré Nadia Levapeur.

Sylvio Sundanum

retour