Voyage pédagogique


Des élèves du LCRH en Allemagne

p.11foto1

En visite pédagogique et culturelle à Auerbach, en Allemagne, du 16 juillet au 6 août derniers, une dizaine de filles en HSC du collège Lorette de Rose-Hill en sont revenues extasiées. Emballées par leur séjour, elles souhaitent remettre cela un jour et se disent plus confiantes d'aborder leurs examens d'oral à la fin de l'année. Ce voyage a pu se concrétiser au bout de plusieurs années d'efforts d'activités de levée de fonds.

Tout a commencé il y a au moins quatre ans, explique Marie-Noëlle Lieutier, enseignante de langue allemande au collège. Ayant visité l'Allemagne plusieurs fois, elle a voulu que ses élèves aient la possibilité de découvrir la culture de ce pays, nouer des contacts et apprendre à mieux maîtriser la langue en conversant avec des Allemands. Coup d'essai, coup de maître, pourrait-on dire, car cette expérience a été très enrichissante pour la dizaine d'élèves qui a pu faire le voyage. Comme baptême de l'air pour la majorité des élèves, elles n'auraient pu rêver mieux.

«Une folie»

Ce projet de voyage que Marie-Noëlle Lieutier considérait comme «une folie» s'est avéré être des portes ouvertes pour ses élèves, qui ont développé un nouvel amour pour la langue de Goethe. Elles ont aussi trouvé d'autres possibilités de carrière nécessitant une bonne maîtrise de la langue : traductrice, hôtesse ou dans le secteur touristique. Du coup, elles ont envie de s'appliquer davantage dans leurs études et sont plus confiantes pour aborder leurs examens d'oral, prévu à la fin de ce troisième trimestre. «Ce voyage a été un boost up», affirme Aurélie Antoinette.

En effet, outre la découverte du pays et de la culture allemande, les élèves ont eu l'occasion de bien pratiquer la langue. Quand on est logé dans des familles d'accueil, il ne pouvait en être autrement et il n'y avait pas meilleure façon que d'être dans une famille pour mieux se familiariser avec sa langue et son quoti

dien. Autre expérience que les filles ont appréciée : la gentillesse et l'accueil des Allemands. Cela en dépit du fait qu'au départ, il n'était pas aisé de comprendre leur accent. «Même avec les petites fautes, on a pu entretenir des conversations», relate Aurélie Antoinette.

Comme c'était aussi un échange culturel, les élèves du collège Lorette de Rose-Hill n'ont pas manqué de faire connaître Maurice et la culture du pays à travers ses mets et sa musique. Elles se sont transformées, pour l'occasion, en danseuses de séga et agents touristiques vantant les mérites du pays.

Autres projets

Encore enthousiasmées de tout ce qu'elles ont vécu en Allemagne, c'est avec amusement qu'elles évoquent des anecdotes, des souvenirs et de bons moments qu'elles ont passés là-bas. Pour cela, elles remercient leur enseignante et tous ceux qui, d'une façon ou d'une autre, ont contribué à faire de ce voyage une réussite.

Si ce n'était, en effet, la participation des élèves qui ont monté des opérations de levée de fonds (German Night, défilé de mode, BBQ, lavage de voitures, Bingo party, spectacle au Casela et dans les hôtels...) et de nombreux sponsors, ce voyage n'aurait pas eu lieu, car il a coûté plusieurs milliers de roupies. N'était-ce aussi les encouragements et le soutien de la direction du collège et des parents d'élèves et celui du consul d'Allemagne, Rainer Goetze, le projet n'aurait pas vu le jour.

A la suite de ce voyage, des contacts ont été établis en Allemagne avec le collège Goethe et des échanges sont prévus entre les deux établissements. Des jeunes Allemands seront prochainement en visite à Maurice pour parfaire leur français ou leur anglais. Une autre expérience qui promet d'être aussi riche pour les élèves du collège Lorette de Rose-Hill.

Jean-Marie St-Cyr

retour