p.5foto1 Line

Collège d'Etat


Quatre-Bornes SSS : bientôt de nouveaux locaux

Jeudi 19 juillet 2007, une journée historique pour la Quatre-Bornes SSS, qui a célébré sa première remise des prix au collège d'Etat Dr Maurice Curé, à Vacoas. Un événement placé sous le signe de l'amour et de la paix, a fait ressortir Sheila Desha, rectrice. D'ailleurs, les prix ont été remis non seulement aux élèves ayant brillé au niveau académique, mais aussi dans des activités extrascolaires.

Le ministre de l'Education, Dharam Gokhool, qui était parmi les personnalités présentes, a annoncé qu'un local propre à la Quatre-Bornes SSS sera prochainement en construction et se situera à la place du collège Stratford. Elèves et personnels de la Quatre-Bornes SSS espèrent donc que ce sera dans les nouveaux locaux que se tiendra la prochaine cérémonie de remise de prix.

D'autre part, le ministre Gokhool a rappelé que l'éducation vise à donner à chacun les moyens de faire face aux difficultés du monde et qu'il était non irréaliste et dangereux d'éviter la compétition, car elle permet de donner le meilleur de soi. Le ministre des Finances, Rama Sithanen, a assuré aux élèves qu'elles auraient un bon collège où une éducation de qualité leur sera dispensée.

Cette remise de prix a été une réussite grâce au travail d'équipe conjugué de l'administration, du personnel enseignant et non-enseignant, de la PTA ainsi que des élèves.

Envoi de


F.J Alnot Buton


BEC


Nicole Rohan : la nouvelle
conseillère pédagogique

Institutrice de carrière, Nicole Rohan vient d'être nommée conseillère pédagogique (CP), succédant à Alain Doolub, promu secrétaire de la RCEA en début d'année. Rencontre...

Il y a 38 ans, Nicole Rohan faisait ses débuts dans le monde de l'enseignement en intégrant l'école normale. Un engagement qu'elle ne sera jamais amenée à regretter, malgré les hauts et les bas du métier. «Dès le départ, cela a été la passion», raconte-t-elle.

La passion pour un métier qui lui fait penser à celui du potier. L'enseignement, tout comme la poterie, donne l'occasion de modeler, de façonner. Entre ses doigts, au son de sa voix, elle a donné vie à des infirmières, des artisans, des vendeurs de foire, des médecins... Des hommes et des femmes qu'elle prend toujours plaisir à rencontrer au détour d'une rue ou lors d'une promenade, ou mieux encore, quand ils viennent pour l'inviter à leur mariage. «Ma joie dans tout cela, explique-t-elle, n'est pas tant dans leur choix de carrière, mais de les voir épanouis, heureux, en train de réussir leur vie.»

Nommée Deputy Head Teacher (DHT) en 1993, puis Head Teacher (HT) en 2000, Nicole Rohan a toujours eu à cœur l'épanouissement des élèves. Son dada : le théâtre. Ayant eu l'occasion, grâce à Henri Favori, de s'y prêter un peu, elle ne rate jamais l'occasion de monter une pièce avec ses élèves. D'ailleurs, parmi ses meilleurs souvenirs, la nouvelle conseillère pédagogique se remémore, émue, de cette pièce à l'école primaire catholique de Poste-de-Flacq - Noël sous les étoiles avait touché de nombreux parents et villageois, qui, même après la représentation, étaient demeurés tout émerveillés.

Sérénité

C'est à l'école Notre-Dame-de-Lorette RCA que Nicole Rohan a chapeauté son dernier spectacle : Kakuba, enfant d'Afrique. C'est aussi dans cet éta blissement portlouisien qu'elle a passé de très nombreuses années de sa carrière d'enseignante ainsi qu'une bonne partie de son enfance. «J'y ai fait mes classes du primaire. J'y suis retournée pour débuter comme enseignante, comme DHT quelques années plus tard et comme HT depuis mars 2001 jusqu'à fin juin 2007.» Plus qu'un lieu d'apprentissage et plus tard un lieu de travail, Nicole Rohan estime que Notre-Dame-de-Lorette RCA, c'est sa famille. Un lieu qui l'a façonnée, marquée et où elle a laissé son empreinte en réalisant divers projets.

Si ses nouvelles responsabilités lui priveront d'une certaine proximité avec les enfants, un plaisir auquel elle tenait beaucoup, Nicole Rohan n'est pas moins sereine. «Je me suis retrouvée dans les projets qui sont en cours au Bureau de l'éducation catholique. Des projets en quoi je crois aussi. Du coup, je me suis tout de suite sentie à l'aise», explique-t-elle.

Appelée à servir

Loin de voir dans l'attribution de son nouveau poste une récompense pour de bons et loyaux services, la nouvelle conseillère pédagogique se prépare plus à se mettre au service. «Bien souvent, lorsqu'on on devient DHT ou HT, on parle de promotion. Moi je dis que j'ai été appelée à servir.» C'est d'ailleurs en se basant sur la parabole des talents qu'elle avait fini par se décider à postuler pour le poste de CP, alors vacant. Aujourd'hui, ce ne sont plus 700 élèves que Nicole Rohan se prépare à servir, mais les onze écoles primaires catholiques de la région Port-Louis/Nord.

Martine Théodore

retour