p.11foto1

Salon de la beauté au LCSP


A la découverte d'activités saines

Le premier «Salon de la beauté» du collège Lorette de St-Pierre s'est tenu les 20 et 21 juillet. Avec pour objectif de faire découvrir aux élèves les nombreuses activités saines qui existent pour leur épanouissement, corps-cœur-esprit, selon Carole Raynal, rectrice du collège. Cette activité a été organisée dans le cadre des célébrations autour des 90 ans de l'institution.

Les jeunes présents au Salon ont eu des informations sur les différents groupes et mouvements tels que Youth Alive, YES, Teens in control, Young Pioneers, Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC), Mouvement d'aide à la maternité (MAM), Groupe A, Fellowship First Aiders, ESJ, Etoile d'éspérance, Education à la vie et à l'amour (EVA), Conservatoire François-Mitterrand, Arpege, ANFEN, Fame, Scouts ­ autant de groupements auxquels ils peuvent adhérer pour se distraire, se cultiver, rencontrer d'autres jeunes, s'épanouir ou tout simplement vivre leur jeunesse sainement.

Dans d'autres stands, les jeunes ont pu découvrir comment la créativité, la nutrition et la spiritualité peuvent les aider à prendre conscience de l'importance de la prière, des valeurs humaines et du respect de leur corps. Il y a eu aussi plusieurs causeries données par des volontaires sur des thèmes comme le yoga, la nutrition, la relation parents/enfants et la drogue. La Crime Prevention Unit (CPU) a pu, lors de deux sessions, mettre les parents présents au courant des dangers qui guettent leurs enfants.

Des athlètes professionnels ont donné des démonstrations de différentes disciplines sportives comme l'aérobic, le judo, le basket-ball, le ping-pong, le volley-ball, le karaté et l'athlétisme. Le président du Club d'échecs de Maurice, Hans Bigler, a proposé une séance d'initiation aux échecs. Une causerie et des démonstrations ont été données par le Dr Manjunath et ses élèves du centre Indira Gandhi.

Role Models

Pour ce qui est du stand des langues, les sessions de slam ont remporté un vif succès, surtout avec le groupe Djamel, dont le responsable est Jean-François Colin. Des écrivains comme Mme. Sorefan et Vydia Goolam, enseignantes au collège Lorette de Quatre-Bornes, sont venues partager leur expérience avec les jeunes. Les témoignages de jeunes bédéistes, comme Sonia Sue, du collège Lorette de Port-Louis ; David Olivier et Christelle Barbe ont su toucher les jeunes présents et, qui sait, les inciter à se lancer dans cette voie. L'Alliance française, le centre culturel Baudelaire et les Editions de l'océan Indien ont répondu présents à l'appel lancé par le collège et cela a permis à pas mal de jeunes de découvrir les services et livres offerts par ces derniers.

Parmi les role models invités, mentionnons Eric Triton, qui a fait le bonheur des jeunes et des moins jeunes ; Laurent Rivet, qui sera ordonné prêtre le 5 août ; Stéphan Buckland et les élèves du LCSP qui brillent déjà au niveau national - Onaëlle Mootoosamy (ping-pong), Jessica Rossun et Melissa Odeur (athlétisme) et Joanna Jean-Baptiste (Cross-country).

Le président de la l'Association parents/enseignants (PTA), Jean-Claude Sevathian, botaniste à la Mauritian Wildlife Foundation, a planté un arbuste de la fleur nationale, le Trochetia boutonia. Il a fait un vibrant appel aux jeunes pour qu'ils veillent à la sauvegarde de l'environnement.

Ce premier Salon de la beauté a permis à ceux qui l'ont visité de découvrir les différentes options possibles pour une vie saine et responsable.

Les journalistes en herbe du LCSP

et leur enseignante de Media, Lucie Leve Hang.

retour aller