p.11foto1

Ecotourisme


A la découverte de la vallée de Ferney

Voici venu le temps des vacances d'hiver. Un temps pour se ressourcer pour les uns et pour rattraper tout retard dans les révisions pour les autres. La période ne se prêtant pas trop aux baignades ou aux journées au bord de la mer, quoi de mieux que des balades dans la nature ? Si en plus c'est une occasion de s'instruire, c'est encore mieux. «La Vie Catholique» vous propose de découvrir la vallée de Ferney et vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour une autre destination.

Sauvée in extremis d'un développement routier, la vallée de Ferney offre, depuis novembre de l'année dernière, un parcours dans la nature et de conservation hors du commun. On peut y découvrir une végétation luxuriante, avec des plantes indigènes dont certaines étaient menacées de disparition.

Le visiteur peut aussi y trouver des pigeons roses, dont la population a sensiblement augmenté grâce au travail de la Mauritian Wildlife Foundation (MWF). Cette initiative est soutenue par le groupe CIEL alors que la vallée est gérée par CIEL Nature, filiale du groupe CIEL, qui s'est fixé pour devise de sauvegarder, préserver et réhabiliter une partie de la forêt de Ferney et de l'établissement sucrier du même nom.

La partie à visiter est d'une superficie de 200 hectares. Le parc se veut éducatif en donnant aux Mauriciens et aux touristes les clés de la connaissance pour une protection efficiente de l'environnement et pour un respect et une bonne gestion des diverses composantes des biocénoses et des biotopes. Des espèces d'oiseaux rares, dont le Pink Pigeon et la grosse cateau verte, ont été introduites dans la forêt et la présence de crécerelles et de tortues montre la volonté des promoteurs de sensibiliser les promeneurs à l'extinction des espèces et à la conservation des écosystèmes.

Les excursions ont été adaptées et modulées pour être à la portée d'un plus grand nombre. Elles débutent du centre d'accueil aménagé à l'emplacement de l'ex-usine sucrière de Ferney. Il est à noter cependant que les enfants de moins de 5 ans ne sont pas autorisés à la randonnée pédestre.

Deux à quatre sorties par jour sont offertes à des groupes d'une vingtaine de randonneurs accompagnés d'un guide professionnel. Cela permet aux visiteurs de découvrir, en toute sérénité, la richesse de la faune et, sous forme de pépinière, la flore du joyau de l'océan Indien.

Le parcours est long de trois kilomètres et serpente jusqu'à un admirable point de vue, où un pavillon a été spécialement aménagé. De là, les marcheurs suivent le guide en charge de la visite de la région conservatrice du site. La durée du parcours est d'une heure et trente minutes environ. A signaler que la vallée de Ferney est une des dernières forêts primaires de Maurice.

A la fin de la balade, chacun peut se restaurer dans le restaurant d'une capacité de 50 couverts. Il offre aux visiteurs divers mets, les uns plus succulents que les autres. L'existence d'un musée du café à proximité du centre d'accueil rappelle que Ferney en produisait aux alentours du XIXe siècle par l'exploitation de plantations d'arabica. Cela vient tout simplement souligner l'importance symbolique de ce site majestueux chargé d'histoire.

Jean-Marie St-Cyr

retour