La paroisse de Port-Mathurin

fête saints Pierre et Paul

p.11foto1

Sur la paroisse Saint-Cœur de Marie, Port-Mathurin, la chapelle de Grand-Baie est dédiée à saint Paul, tandis que celle de Baie-aux-Huîtres est dédiée à saint Pierre. Deux apôtres que l'Eglise universelle célèbre ensemble le 29 juin.

Pour des raisons pratiques, l'Equipe d'animation pastorale a décidé de célébrer solennellement saint Paul à Grand-Baie le samedi et saint Pierre le dimanche à Baie-aux-Huîtres au cours des messes dominicales. L'occasion pour les chrétiens de Grand-Baie de mettre l'accent sur leur rôle missionnaire à la suite de saint Paul et ceux de Baie-aux-Huîtres de donner une grande place au métier de pêcheurs au cours des célébrations respectives.

Missionnaire comme saint Paul

Samedi dernier, la messe hebdomadaire à Grand-Baie a été marquée par deux témoignages. Nadège Naramootoo a expliqué que les légionnaires ont un rôle missionnaire quand ils vont rendre visite aux malades et aux pauvres du village. C'est une présence qui apporte réconfort et soulagement. Elle a fait appel aux jeunes pour qu'ils fassent partie de la Légion de Marie afin de poursuivre le travail missionnaire de saint Paul.

Alain Grandcourt a quant a lui mis l'accent sur le travail volontaire pour la construction du centre paroissial. «Pou moi, volontaire, c'est ene grand zaffaire sa. Mo content vine bonheur et mo invite banne camarade pou vine donne coup de main. C'est travail volontaire qui fine aide nou village retrouve l'unité après election. Pareil comment Saint Paul ti lutter contre division dans so l'epoque , moi aussi a travers volontaire mo pe travail pour qui nou village plis solidaire.»

Le père Jocelyn Patient a parlé de l'équipe de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) de la localité qui se structure et qui joue un rôle important pour le regroupement des jeunes.

Baie-aux-Huitres, village de pêcheurs, avait un air de fête dimanche dernier. L'agrandissement et la rénovation de la chapelle étaient devenus une raison supplé

mentaire pour rassembler un plus grand nombre de chrétiens. Depuis quelques semaines déjà, le CPV de la localité avait décidé que la fête de saint Pierre allait être l'occasion de valoriser le métier de pécheur - Pierre ayant été lui même pêcheur avant de tout quitter pour suivre Jésus.

L'autel avait été décoré pour la circonstance avec des équipements et des produits de la pêche. Il est revenu à Gérard Meunier de demander pardon au nom des pécheurs pour les pratiques ne respectant pas l'environnement marin. Il a cité, entre autres, la pêche illégale, la destruction des coraux et la décharge des ordures en mer.

Jésus conne difficulté banne pécheurs

Lors des témoignages, Jean Rinaldo Edouard a parlé du dur métier de pêcheur. Il a demandé aux autorités de revoir le système d'allocation aux pêcheurs. «Nou demande l'Assemble regionale ek l'opposition met la main ansam pou faire pecheur vive comma bizin.» Il a parlé aussi du problème de l'insécurité en mer et demande qu'un hélicoptère soit basé à Rodrigues, comme l'avait souhaité l'ancien président de la Republique Cassam Uteem. Il a eu une pensée spéciale pour les pêcheurs et gardes-côtes récemment disparus en mer.

Le père Jocelyn Patient a parlé de la valeur du métier de pécheur, qui occupe une place importante dans la vie du pays. Un métier qui devient de plus en plus difficile avec la diminution des ressources. «Bannes pecheurs bizin connais ki Jesus avec zotte et comprend zotte difficultés. En meme temps nou tout nou appeler pour gagne ene l'attitude responsable devant la mer , ene creation qui Bon Dieu ine mette dans nou la main.»

Cette fête était également l'occasion pour le président de la Fabrique, Johnson Roussety, de parler des sentiers de la paroisse. Il y a eu d'abord l'agrandissement et la réfection de toute la toiture de la chapelle de Baie-aux-Huîtres, les travaux de peinture à l'église de Port-Mathurin et la construction d'un centre paroissial à Grand-Baie.

retour aller