St-François-Xavier-RCA


Inauguration d'une médiathèque

p.11foto1

Suite à des travaux entrepris à l'école St-François-Xavier-RCA, Port-Louis, deux nouvelles salles ont été créées pour le plaisir des enfants et des enseignants : une médiathèque et une salle pour les instituteurs. La médiathèque a été inaugurée le mercredi 27 juin dernier.

La cérémonie marquant l'inauguration de la médiathèque de l'école St-François-Xavier a réuni des parents, des représentants du Bureau de l'éducation catholique (BEC) et du
ministère de l'Education. Comme l'a expliqué Jean-Claude Sobraty, le maître d'école, lors de son allocution, la construction fait suite à une demande du père Henri Souchon pour trois salles qui faisaient précédemment partie des locaux de La Vie Catholique. Pour le responsable de l'école, la médiathèque ne pourra que donner plus de moyens aux élèves pour qu'ils donnent encore plus le meilleur d'eux.

Jean-Claude Sobraty a profité pour citer en exemple deux de ses élèves, Johan Jhabeemissur et Anne-Sophie Maoolla, vainqueurs du concours Des chiffres et des lettres organisé par la mairie de Port-Louis. Et de faire ressortir que même si la plupart des élèves fréquentant l'école sont issus de quartiers défavorisés de la capitale, ils sont nombreux à bien travailler à l'école. Ceci grâce, entre autres, à l'engagement des enseignants et des parents.

«Richesse d'un pays»

Corinne Chandre, présidente de l'association parents-enseignants (PTA), a également souligné le bon travail d'équipe qui se fait à l'école. Elle a aussi partagé sa joie de voir la création de la médiathèque. «Les enfants pourront faire de la lecture, utiliser les ordinateurs et ainsi mieux s'adapter à la technologie d'aujourd'hui.»

Le père Henri Souchon, Manager de l'école, a tenu à dire haut sa fierté de l'établissement et de ses élèves, tout en rappelant que «la richesse d'un pays, c'est dans l'intelligence de ses citoyens». Prenant le Japon comme exemple, il a fait remarquer que Maurice n'a pas de matières premières à exploiter, d'où l'importance de développer la matière grise de ses habitants. Il a également remercié Les Moulins de La Concorde pour leur soutien infaillible.

Gilberte Chung, directrice du BEC, s'est dit émerveillée des talents des élèves de l'établissement et n'a pas manqué de dire sa joie face au nombre de parents venus assister à
l'inauguration. «Une école, ce sont les élèves et les enseignants, mais aussi les parents, sans qui l'école ne peut avancer.»

«Développer toutes ses aptitudes»

Représentant le ministre de l'Education, qui n'avait pu faire le déplacement, Amar Bhowan (directeur des activités extrascolaires) a annoncé l'ouverture d'une cinquantaine de médiathèques durant la prochaine année scolaire. De quoi apporter un grand changement dans le paysage de l'enseignement et ainsi motiver les élèves à apprendre. «La vraie définition de
l'éducation,
a-t-ilpoursuivi, c'est de donner l'occasion aux enfants de développer toutes leurs aptitudes. Et le rôle de l'enseignant est de guider l'élève et non pas de faire du bourrage de crâne. Pour ce faire, un changement de mentalité est essentiel.» Outre le côté protocolaire, les personnes présentes ont pu apprécier deux numéros présentés par les élèves : un chant et un sketch. Et se rendre compte de leurr grand potentiel.

Martine Théodore

retour