p.5foto1

BPS Fatima


Inauguration du premier collège catholique dans le Nord

Une tente dressée dans la cour, des élèves canalisant les invités dont le nombre ne cesse d'augmenter, les membres du personnel sur leur trente et un : voilà un peu le tableau qui se dressait dans la cour du collège BPS Fatima, situé à l'avenue des Pommiers, Domaine du Moulin, Goodlands, et dont c'était, le vendredi 8 juin dernier, l'inauguration officielle.

Avec l'inauguration du premier collège catholique du Nord, l'événement se voulait grandiose. Outre les détails du décor et le déroulement de la cérémonie, les responsables de l'établissement n'avaient pas manqué d'y convier quelques invités de marque, dont l'évêque de Port-Louis, Mgr Maurice E. Piat ; le ministre de l'Education, Dharam Gokhool, et le ministre des Affaires étrangères et député de la circonscription, Madan Dulloo.

La cérémonie a débuté par une visite des lieux. Ainsi, les invités ont pu découvrir un bâtiment à l'architecture moderne peint de couleurs chaudes et gaies. Rien à avoir avec les traditionnels blocs de béton uniformes qui constituent la plupart des collèges de l'île. Séparés en plusieurs unités, ces bâtiments donnent sur une cour verdoyante où des buissons et du gazon ont été plantés. Et enfin, plus loin, des champs de cannes à perte vue. Sans compter l'air pur et cette impression d'espace.

Harmonie sociale

Suite à la visite des lieux, place a été faite à la cérémonie protocolaire. Dharam Gokhool, ministre de l'Education, n'a pas manqué de faire part de son appréciation en ce qu'il s'agit de la vision et de l'application dont ont fait preuve ceux qui ont eu à cœur le lancement de ce collège. «Je suis d'autant plus content de savoir que ce collège accueille des personnes d'origines, de milieux différents», a déclaré le ministre, pour qui une telle cohabitation ne peut que conduire à une plus grande harmonie sociale.

Le ministre Gokhool a également fait un plaidoyer pour une culture de paix, d'amour, de tolérance avant de rappeler que Maurice étant dépourvue de ressources matérielles, il est

essentiel de miser sur les ressources humaines, d'où l'importance d'une éducation de qualité. Et de citer Nelson Mandela: «Education is the most powerful weapon that you can use to change the world.»

CPE

Pour sa part, Mgr Maurice E. Piat, qui avait aussi procédé à la bénédiction du collège, s'est dit confiant que les élèves fréquentant l'établissement sauront, à l'exemple du sel de la terre, «donner du goût, donner la vie à ce collège». Toutefois, devait-il préciser, «pour que les élèves aient du goût, il faut que les enseignants en aient aussi». Pour lui, ceci se traduit à travers le respect de l'élève, de sa culture et de sa langue, entre autres. «Le respect de la culture et de la langue font grincer les structures existantes, mais il faut bien passer par là.»

Une nouvelle fois, l'évêque s'est fait un devoir de tirer la sonnette d'alarme en ce qu'il s'agit du pourcentage d'échec au CPE. «On se gargarise du fait que tous les enfants ont une place à l'école. N'empêche que 70% des offres d'emploi demandent le HSC et que 70% des demandeurs d'emploi n'ont même pas le SC.» Et de conclure en faisant ressortir que: «Laws are made for those who know no better. Lets try to do better!»

Raymond Bats, president du Board of Governors de l'établissement, a rendu hommage à tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, ont contribué à la concrétisation de ce projet, plus particulièrement la propriété sucrière de St-Antoine, qui a fait don du terrain.

Pour sa part, le père Philippe Goupille a fait l'historique de ce collège qui, rappelle-t-il, avait débuté dans la cour de l'église Notre-Dame-de-Fatima, Triolet, où il est resté pendant quatre ans. Il a aussi rendu hommage à Jeannine Grant, fondatrice de l'école d'alphabétisation Fatima et un des moteurs derrière la réalisation de ce collège. Enfin, le père Goupille place toute sa confiance dans cet établissement qui est, selon lui, «un grand porteur d'espérance pour répondre aux besoins de l'île Maurice de demain».

Martine Théodore

retour aller