Paroisse Ste-Famille et Notre-Dame-du-Refuge

Regard sur la marche
des vocations et la vie paroissiale

L'importance de se mobiliser pour les vocations et de participer activement à la Marche des vocations, et le manque d'enthousiasme des paroissiens de participer activement à la vie de la paroisse: voilà les thèmes qui ont été abordés lors d'une rencontre entre le père Jean-Claude Desjardins, curé de la paroisse, et des laïcs engagés dans divers mouvements.

Les responsables de divers mouvements, services et quartiers de la paroisse de Ste-Famille, Rose-Belle, et Notre-Dame-du-Refuge, New-Grove, étaient convoqués par le curé, le père Desjardins, et le Conseil paroissial, dans le but de donner un nouveau souffle à la paroisse. C'était aussi l'occasion de mobiliser l'assistance à la Marche des vocations Pa res lipié krwaze, prévue pour le 17 juin prochain.

A la dernière rencontre du Conseil paroissial, les membres avaient noté que la vie paroissiale tournait au ralenti, bien que certains mouvements, services et quartiers se réunissent régulièrement. Certains membres d'autres mouvements ne se voient que très rarement ou pas du tout, ou encore uniquement pour les grandes occasions.

Plusieurs responsables de mouvements ont répondu présents à la rencontre du 16 mai à la salle-d'œuvre de la paroisse Ste-Famille, Rose-Belle. Après une présentation rapide de ceux présents, le père Desjardins a parlé de la Marche des vocations. Il a souligné qu'il ne suffisait pas seulement d'apporter sa contribution pour les sémina-ristes, mais surtout d'inviter les baptisés à se regrouper en famille dans les quartiers pour prier pour les vocations.

Désiré Bolli, responsable de la distribution des cartes pour la Marche des vocations, s'est par la suite adressé à l'assistance. Il a interpellé ceux présents, leur disant de ne pas «res lipie krwaze», mais de se mettre debout et marcher à la suite du Christ pour construire son Eglise. Il a rappelé que l'Eglise n'est pas que le lieu de prière, le bâtiment, mais aussi un lieu pour toute la famille des baptisés, du plus jeune au plus âgé. Chacun peut vivre sa mission en intégrant une des structures que propose la paroisse ou le diocèse. Il a repris certaines explications du couple Manfred et Désiré Ducasse, qui étaient dans la paroisse une semaine auparavant pour la campagne d'explication sur la Marche des vocations pour la région pastorale sud-est.

La deuxième partie de la rencontre fut consacrée à la relance de la paroisse. Tous étaient unanimes: il faut revoir le fonctionnement de certains mouvements et quartiers de la paroisse. On a constaté que les temps ont changé et plusieurs facteurs ont contribué au ralentissement de la vie paroissiale : les heures supplémentaires au travail, les leçons particulières, la technologie moderne, la télé...

Plusieurs activités ont été proposées pour essayer de regrouper les fidèles en quartiers. Le père Desjardins a insisté que la base de l'Eglise, c'est de se réunir en quartier pour partager sur son vécu, prier ensemble et offrir au Seigneur tout cela le dimanche à la messe.

A la fin, rendez-vous a été pris pour le vendredi 25 mai à l'église de la Sainte-Famille et le jeudi 31 mai à l'église de Notre-Dame-du-Refuge pour prier pour les vocations devant le Saint-Sacrement.

Line

Paroisse St-Patrice, Plaine-Magnien

L'évêque rencontre
les paroissiens

Mgr Maurice E. Piat, en compagnie de plusieurs membres du clergé, a eu une deuxième rencontre avec des représentants de différents quartiers et mouvements de la paroisse St-Patrice, Plaine-Magnien, le mercredi 16 mai. Un bon moment de partage.

«Avoir des rencontres de ce genre avec l'évêque est une très bonne idée», déclare Nadège Félicité, paroissienne à Sacré-Cœur, Le Bouchon. «On sent bien que l'évêque est à l'écoute. Que nous ne sommes pas seuls.»

C'était la deuxième rencontre de la Cellule d'écoute des paroisses (constituée de l'évêque et de quelques membres du clergé) avec des représentants des différents quartiers de la paroisse Saint-Patrice, Plaine-Magnien, ceci en vue de constituer la nouvelle Équipe d'animation pastorale.

Les thèmes abordés lors de cette réunion ont été: l'annonce de la parole, la célébration (sacrement et prière) et la solidarité avec les pauvres. Les divers engagements, mouvements et initiatives au sein de la paroisse ont aussi à l'ordre du jour. Un exercice qui a mis à jour tout ce qui se fait de bien dans cette paroisse et ce qui doit être amélioré. «Nous avons constaté qu'on fait bien des choses dans notre paroisse, en termes de solidarité avec les pauvres», déclare Corine Thisbé, secrétaire de la paroisse.

Une prochaine rencontre a été fixée au 4 juillet.

Préparation de la Pentecôte

En vue de la Pentecôte ce dimanche 27 mai, la paroisse St-Patrice, Plaine-Magnien, a organisé des après-midi d'approfondissement spirituel sur le St-Esprit, du mardi 22 au vendredi 25 mai. Le thème choisi: Le rôle de l'Esprit-Saint aujourd'hui dans l'Eglise, dans les communautés paroissiales et dans les familles chrétiennes.

Cette préparation avait pour but de préparer les fidèles à célébrer le Saint-Esprit et à reconnaître son rôle et son œuvre au quotidien.

retour