Caravane de l'appel à Goodlands et Poudre-d'Or


Un temps de partage que les jeunes qualifient
de «riche et extra»

La Caravane de l'appel, nouvelle initiative lancée par l'Equipe d'animation de la pastorale des vocations (EAPV), a visité la paroisse Ste-Claire, Goodlands, et celle de Marie-Reine, Poudre-d'Or, durant le week-end du 14 et 15 avril dernier. Ce fut une riche rencontre.

Lancée depuis le week-end du 27 et 28 janvier sur la paroisse Sacré-Cœur, Rivière-des-Anguilles, la Caravane de l'appel était à sa deuxième expérience, qui s'est révélée fort intéressante. Cette opération a permis, d'une part, aux jeunes en cheminement dans le Groupe de recherche (GDR) et au Foyer La Source d'aller à la rencontre d'une communauté chrétienne afin d'y découvrir les différentes réalités de la paroisse. Et, d'autre part, de permettre à une communauté paroissiale de vivre un temps fort «vocationnel» : voir et entendre les témoignages des jeunes en discernement. Tels sont les deux objectifs principaux de la Caravane de l'appel.

La Caravane est composée des membres de l'EAPV, des jeunes du Foyer (GDR garçons et filles, étapes Foyer et propédeutique, de religieuses accompagnant le GDR et du père Georgy Kenny, responsable du Service des vocations). Au total, 30 personnes y ont fait le déplacement. La visite a été préparée bien avant entre l'équipe de l'EAPV et les prêtres ainsi que l'Espace vocations de la paroisse à visiter.

14h00 : la caravane fait son entrée à Goodlands. Là, elle a été chaleureusement accueillie par le curé, le père Robert Dalais, et l'équipe du Conseil pastoral des jeunes de la paroisse Sainte-Claire et du comité organisateur.

Une première rencontre a eu lieu dans les minutes qui suivent, avec plus d'une soixantaine d'enfants des mouvements sur la paroisse Goodlands et Poudre-d'Or. «Ce fut un grand événement», souligne Marie-Noëlle Pierre-louis, responsable de la catéchèse des deux paroisses. C'est à travers le texte biblique de Samuel - comment celui-ci a répondu joyeusement à l'appel - que Marie-Noëlle a préparé les enfants. Ce qui leur a permis de mieux vivre cette rencontre avec des jeunes qui sont en cheminement suite à un appel. Ils ont aussi découvert la joie qui les anime.

Etre attentif à l'appel

Cela leur a fait comprendre que chacun peut être appelé. «Sa bann dimoun la zot parey couma nou», ont lâché plusieurs d'entre eux. C'était aussi l'occasion pour les jeunes de répondre à plusieurs questions qui fusaient de la salle. A partir de là, les enfants ont compris que l'appel passe d'abord par l'écoute. Et c'est dans leur vie de tous les jours qu'ils pourront écouter et répondre au Christ. «En mieux écoutant leurs parents et leurs petits camarades et tout ce qui fait leur vie.» Une heure plus tard, l'équipe a effectué une visite à l'école d'éveil se trouvant à Cité-Sainte-Claire et chez des familles pauvres de la localité. Cette expérience a permis à Jean-Philippe Ahmadis, 31 ans, paroissien de l'Immaculée-Conception en étape GDR au Foyer La Source, de voir ce qui se passe dans les autres paroisses. «Les conditions de vie des personnes m'ont beaucoup touché.»

Plus tard, ils ont mis le cap sur Poudre-d'Or, où ils ont été accueillis par les frères auxiliaires résidant sur la paroisse (Wilbie et Guylain) et Roland Rioux, membre du noyau paroissial de la paroisse, ainsi que d'autres paroissiens. Le temps de découvrir le charisme et tout ce qui fait la vie des frères auxiliaires. Ils ont aussi découvert les forces vives de la localité. Le frère Guylain a ensuite brossé l'historique de l'église Marie-Reine, Poudre-d'Or.

Elargir ses horizons

Udesh Arnachellum, baptisé depuis huit ans et qui est actuellement en étape propédeutique au Foyer La Source, a

été ravi de cette initiative qui a élargi ses horizons. Outre de découvrir les paroisses, il se dit interpellé par les réalités de vie. En tant que baptisé, Udesh s'interroge comment mieux répondre à sa vocation de baptême. «Notre but était d'inviter les jeunes à s'engager au nom de leur baptême dans leur vie quotidienne.» C'était aussi l'occasion pour Udesh de partager avec les jeunes du Nord comment il s'est mis en route pour un temps de discernement.

Comme Jean-Philippe et Udesh, les autres jeunes du Foyer ont pu découvrir la vie quotidienne d'un prêtre diocésain, l'apostolat et la vie des religieux et religieuses habitant sur une paroisse, les forces vives d'une paroisse, entre autres. Les jeunes sur les paroisses de Goodlands et de Poudre-d'Or ont été aussi enchantés par cet échange, qu'ils qualifient de «riche et extra». Ils sont plusieurs à avoir été touchés par le dynamisme et la joie de vivre d'autres jeunes qui, comme eux, vivent leur vocation de baptisés. Ils ont été émus de voir ces jeunes tout joyeux, nous confie le frère Wilbie, de la paroisse de Poudre-d'Or. De plus, ils ont pris conscience que le mariage est aussi une vocation. Ils ont compris l'importance de vivre son baptême et de se mettre au service des autres.

Veillée

Ce temps du passage de la Caravane a aussi été le temps d'une veillée avec les jeunes dans la nuit de samedi (18h30 à 22h00). La soirée a démarré par un feu de camp et la présentation de la Caravane de l'appel. Ensuite, la Caravane a été présentée sur projection DVD. Les images sur grand écran ont permis aux jeunes de mieux découvrir les étapes et la vie du GDR, au Foyer La Source et au Séminaire. Le moment fort de la soirée fut les carrefours des huit équipes de dix personnes. Chaque équipe comprenant un membre de la caravane pour expliquer comment et pourquoi il a répondu à l'appel. Les jeunes ont aussi présenté un spectacle de l'appel de Moïse. Le lendemain, après un jogging matinal, les jeunes ont pu participer à la messe qui avait pour thème : Famille, jardin des vocations.

Bruno Pierre, un des animateurs de couples sur la paroisse, salue cette louable initiative qui a aidé à sensibiliser les jeunes et à approfondir leur foi. Ils ont appris à reconnaître Dieu dans leur vie quotidienne. De plus, ajoute-t-il, les familles de ces jeunes ont été ravies.

La caravane a aussi suscité chez quelques jeunes du Nord le désir d'aller plus loin. Ils se sont sentis concernés et partie prenante sur la question de l'appel. Et ont fait la démarche de participer à la Journée portes-ouvertes organisée le dimanche 29 avril dernier. L'occasion pour eux de constater de visu ce qui se passe au Foyer La Source, Rose-Hill, et au séminaire Notre-Dame-de-La-Trinité, Beau-Bassin.

La caravane dans une paroisse, c'est aussi l'occasion de constituer une équipe de personnes qui portera le souci de la pastorale des vocations sur la paroisse.

Rendez-vous pour le week-end du 28 et 29 juillet à la paroisse Saint-Sauveur, Bambous.

Sandra Potié

retour