Line
p.11foto1

ACTION CATHOLIQUE DES ENFANTS ET DES JEUNES

Attention particulière
à la vie des écoliers

L'Action catholique des enfants (ACE) de Rodrigues, dans son plan d'année 2007, s'est fixé trois objectifs : a) permettre aux collégiens de se rencontrer pour s'exprimer ; b) favoriser la pratique de la révision de vie dans toutes les équipes de base ; et, c) permettre aux enfants de faire l'expérience d'une vie communautaire à travers des week-ends intersecteurs. Selon Rogina Jean-Louis Casimir, permanente du mouvement, l'ACE a retenu quatre priorités ; 1) l'attention particulière à l'école ; 2) la formation des accompagnateurs ; 3) l'extension du mouvement ; et, 4) la publication des bulletins trimestriels. La participation, la culture et la créativité transcendent toutes ces priorités. Le mouvement lancera son nouveau slogan ce mois-ci. Trois week-ends intersecteurs sont projetés. Les accompagnateurs bénéficieront d'une première session de formation en mai. Outre la célébration de la Journée de l'enfant africain, le mouvement des enfants débutera les travaux préparatifs à travers des dessins pour la prochaine Rencontre internationale du Mouvement international de l'apostolat des enfants (MIDADE), qui a pour thème Vivre la diversité est une exigence pour construire la paix : les enfants nous montrent le chemin. Cette rencontre aura lieu du 8-22 septembre prochain au Chili. En sus des campagnes financières, des activités de vacances sont aussi à l'agenda.

Mouvement d'action catholique et les collégiens

En partenariat avec la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC), une cinquante de collégiens venant des cinq collèges de l'île se sont rassemblés le samedi 18 mars dernier au Rodrigues College, Port-Mathurin, pour une demi-journée de réflexion et de partage sur les différentes réalités vécues au sein de leurs établissements secondaires respectifs. Les différents problèmes auxquels font face les collégiens ont été notés. L'ACE et la JOC soutiennent l'action menée par les élèves du collège de Grande-Montagne, en mars dernier, quant au manque d'enseignants à travers une manifestation pour réclamer leurs droits à l'éducation et aussi dénoncer cette forme d'injustice. A été soulignée la capacité de ces jeunes de s'organiser et de mener une action ensemble. Les élèves étaient unanimes à dire que ce genre de rencontre doit se poursuivre. C'est pour cela qu'un comité de coordination, regroupant des délégués des cinq collèges du pays, a été constitué pour un suivi de la situation au niveau de chaque institution secondaire.

Jean-Gérard Gaspard

Rencontre d'ACROD élargi


Mgr Alain Harel : «La spiritualité d'Antoinette Prudence guidera
mes orientations pastorales»

Ce mardi 10 avril, les membres des mouvements d'action catholique, les groupes de travail et les amis du centre Carrefour se sont rencontrés pour la première fois depuis la disparition d'Antoinette Prudence. Un moment d'intenses émotions, mais en même temps porteur d'espérance. Antoinette a été la responsable du centre Carrefour depuis sa création. Le centre est le symbole même de tout ce qu'elle a voulu construire durant toute sa vie. Cette rencontre était dédiée à Antoinette, pour son engagement dans la société rodriguaise et l'Eglise. «Si nous voulons demeurer fidèles à l'amitié et à la mémoire d'Antoinette, nous devons marcher dans ses pas et nous laisser guider par ses convictions et être inspirés par ses attitudes et expérience de foi pour vivre notre humanité», a fait ressortir l'évêque.

Les petits groupes se sont retrouvés dans la cour pour partager sur les convictions de la fondatrice du centre Carrefour, «qu'il nous faut garder et rester fidèles afin de poursuivre le combat qu'elle a initié». Et Mgr Alain Harel de déclarer : «Comme évêque de Rodrigues, c'est la spiritualité d'Antoinette Prudence qui guidera mes orientations pastorales pour les années à venir.» Ces orientations, qui traverseront toute la vie de l'Eglise, plus spécialement les actions du centre Carrefour, sont : une attention permanente à la vie, la valorisation de l'homme et de la femme rodriguais, le développement de l'estime de soi, la cohérence entre vie et paroles, la défense de Rodrigues avant tout, la militance, la relecture des évènements à travers le lien vie et foi et, finalement, faire d'abord appel à des compétences locales.

L'évêque a demandé aux mouvements et groupes de travail de toujours tenir compte des orientations d'Antoinette. «Gardons l'unité et la force tout en nous remettant au travail avec encore plus de dynamisme», a demandé Mgr Harel. «La Pâques n'efface pas les traces de la souffrance.» L'évêque a aussi parlé de l'organisation prochaine d'une session de formation sur la créativité. Un thème qu'Antoinette elle-même appuyait beaucoup. La rencontre s'est terminée par un temps de prière et de témoignages, avec comme support le texte de saint Luc sur les disciples d'Emmaüs - texte source d'inspiration et nourriture spirituelle d'Antoinette Prudence.

Jean Teddy Labour


retour aller