Paroisse Ste-Ursule


Riche-Mare : une communauté vivante

Situé dans les «faubourgs» de Centre-de-Flacq, le quartier de Riche-Mare fait partie de la paroisse Ste-Ursule. Une centaine de familles catholiques vivent dans ce quartier. Leur souhait : «Vivre ensemble la mission de la paroisse au sein du quartier.»

«Notre quartier est d'abord une famille ; famille des fidèles réunis dans notre village de Riche-Mare pour vivre et témoigner ensemble de sa foi au milieu de frères et sœurs d'autres religions», souligne Françoise Vigoureux, secrétaire de la communauté de base du quartier.

Esmée Ladouceur, vice-présidente du groupe, a connu Riche-Mare dès son jeune âge. Aujourd'hui âgée de 77 ans, elle est l'aînée du groupe et va fêter ses noces d'or en décembre prochain. «J'habite ce quartier depuis plus de soixante ans. Mes cinq enfants sont nés et ont grandi à Riche-Mare. C'est un quartier vivant, avec ses hauts et ses bas. Mon mari et moi sommes membres de la Légion de Marie.»

Jean, son mari, et elle-même connaissent ce quartier comme leurs dix doigts. «Mon père, Harold Lafortune, était responsable du cimetière paroissial situé dans notre village. A l'époque, nous n'étions que trois familles catholiques à habiter Riche-Mare, en plein milieu de champs de cannes et d'eucalyptus. C'est nous qui entretenions le cimetière. Aujourd'hui, Riche-Mare a connu un développement résidentiel important et la communauté a grandi. La relève est assurée. La communauté de Riche-Mare est bien vivante, tant dans le village qu'au sein de la paroisse.»

«Nous sommes plus d'une vingtaine de laïcs engagés au sein de la paroisse Ste-Ursule et nous sommes aussi appelés à vivre la solidarité avec les habitants de notre quartier», a précisé Noël Diphoo, responsable du quartier. Jeunes, adultes et personnes du 3e âge sont engagés au sein des mouvements paroissiaux, tels que le Conseil pastoral des jeunes (CPJ) ; comme catéchètes ; au sein de l'équipe liturgique, de la chorale, du Service d'écoute et de développement et de Parole et vie. «Nous voulons vivre les valeurs, non seulement au sein de la famille ou entre amis, mais aussi dans notre quartier et au travail», nous déclare Noël Diphoo.

Projets

L'équipe du quartier se rencontre toutes les deux semaines au centre polyvalent Notre-Dame-du-Grand-Pouvoir, un centre construit avec la collaboration et la contribution de fidèles et des habitants de l'endroit. «Ce centre a vu le jour il y a une dizaine d'années et a été construit, petit à petit, grâce à l'aide de volontaires. Il nous sert de lieu de rencontres et pour les messes de quartier.»

Les membres du quartier ont plusieurs projets quant à l'utilisation optimale du Centre polyvalent. Ce lieu est à la disposition des habitants du quartier pour des rencontres ou activités de leurs différents groupes. «Dans un premier temps, nous désirons aménager une bibliothèque et une salle informatique pour les jeunes. Nous allons essayer de constituer une équipe pour aider les enfants ayant des difficultés au niveau de leurs études», nous explique Mirielle Ecumoire. Et, dans un très proche avenir, les femmes et le groupe du troisième âge pourront utiliser le centre pour des sessions de remise en forme.

Sylvio Sundanum

retour