Religieux


Formation des assistants
spirituels pour les franciscains séculiers

Une quarantaine de membres de la famille franciscaine comprenant l'ordre des religieux (OFM), l'ordre des religieuses contemplatives (FMM) et l'ordre des franciscains séculier (OFS) constitué de laïcs, ont participé à une semaine de formation pour les assistants (aumôniers) spirituels de Maurice, de La Réunion, de Madagascar et du Rwanda. Les sessions ont été animées par le frère Ivan Matic et le laïc Benedetto Lino, membres du Conseil international de l'ordre des frères séculier (CIOFS), qui ont fait le déplacement de Rome. Ils vont aussi participer au Chapitre ce week-end pour l'élection d'un nouveau président national de l'OFS à Maurice.

Leur présence à Maurice vise à donner des bases aux membres de la famille franciscaine dans les articulations des trois ordres : OFM, FMM et OFS et à harmoniser les différentes terminologies. Pour Benedetto Lino, conseiller de la présidence internationale de l'ordre des frères séculiers, «la formation va aider les assistants et tous les participants à la formation à mieux comprendre le charisme de saint François d'Assise, qui a fondé les trois Ordres en même temps, et de comprendre la mission du Christ et celle de l'Eglise et de l'importance de la profession».

Selon le frère Ivan Matic, c'est la croissance notée de la jeunesse franciscaine à Maurice qui est à la l'origine de la tenue de cette formation, ceci afin de pouvoir répondre à la demande. «C'est une vie concrète que nous avons notée ici et nous souhaitons, à travers cette formation, garantir des assistants dans tous les aspects de la communauté.» Suite à la vitalité et au dynamisme notés, Benedetto Lino dit compter sur Maurice pour avoir un centre de rayonnement dans la région de l'océan Indien, particulièrement en Afrique.

Parmi les sujets abordés lors de la session de formation qui s'est déroulée au Foyer Fiat : l'histoire de la famille franciscaines, de l'OFS et de la jeunesse franciscaines, la nature de l'identité ecclésiale de l'OFS et le droit canon, la spiritualité franciscaine, la spiritualité de St-François et celle des franciscains séculiers.

Jean-Marie St-Cyr


retour aller