Nous l'avons connue personnellement et nous avons ainsi pu apprécier sa grande générosité et son énorme disponibilité. Nous étions quelque part heureux et fiers qu'elle ait choisi La Réunion pour ses études supérieures dans le domaine des sciences de l'éducation.

Elle a été un des traits d'union qui ont renforcé les liens entre les peuples réunionnais et rodriguais.

Nous présentons nos sincères condoléances à ses proches, à ses amis et au peuple rodriguais qui a perdu, en Antoinette Prudence, une ambassadrice de qualité.

Elie Hoarau

Secrétaire général du Parti communiste réunionnais

Recueillons l'heritage d'Antoinette Prudence

Le diocèse de La Réunion partage avec l'Eglise catholique à Rodrigues ce moment grave du décès et des obsèques d'Antoinette Prudence. Nous exprimons aux membres de sa famille, à Mgr Alain Harel, à tous les Rodriguais et à toutes les Rodriguaises, l'assurance de notre profonde sympathie avec notre prière pour Antoinette et pour eux-mêmes.

Nous voulons vous dire notre admiration pour cette femme de cœur et de caractère qui a su développer ses talents en les mettant au service désintéressé de ses compatriotes dans un amour indéfectible pour Dieu et pour son prochain. Elle a relevé le défi de l'identité rodriguaise avec cette fierté qui donnait à son pays une véritable dimension internationale.

Sa voix était écoutée chez vous à l'île Rodrigues, à l'île Maurice, à La Réunion, dans nos Mascareignes, aux Seychelles, à Madagascar et jusque dans les instances romaines, où elle a participé à l'apostolat et à la réflexion intellectuelle de l'Eglise. L'amour de sa langue créole se combinait parfaitement à la maîtrise du français et de l'anglais.

A sa place, elle a été l'ambassadrice permanente de nos îles à la recherche d'un souffle indianocéanique pour une même communauté de destin. La route est encore longue. Mais souvenons-nous : il n'y a pas de petit pays! Lorsque la dignité humaine est au cœur de la pensée et de l'action, toute personne construit une humanité sans frontières.

Honneur à la terre rodriguaise qui a engendré ce grand témoin de la foi. Au carrefour des expériences humaines, Antoinette Prudence nous dira toujours que le développement de nos peuples n'est possible qu'avec une réelle solidarité au cœur de chacune de nos îles et entre toutes nos îles. Recueillons l'héritage. Reprenons le flambeau. Continuons la course jusqu'au bout de l'amour.

Saint-Denis, le 3 avril 2007

Monseigneur Gilbert Aubry

Evêque de Saint-Denis-de-la-Réunion

«Elle a valorisé la société civile»

«Antoinette Prudence a été une grande Rodriguaise dont le rayonnement a largement dépassé les rives de son île pour atteindre et illuminer la République de Maurice et même au-delà, à travers ses responsabilités au MIDADE (Mouvement international de l'apostolat des enfants) et au Vatican, au Conseil pontifical des laïcs.

Antoinette a été aussi une grande chrétienne, l'exemple même d'une laïque responsable, à la fois fidèle à l'Eglise et en même temps libre d'interpeller les responsables d'Eglise. Cette fidélité au Christ et à l'Eglise s'incarnait dans de multiples engagements comme, par exemple, l'animation des mouvements d'action catholique à Rodrigues, en particulier l'Action catholique des enfants (ACE), et l'animation du Centre Carrefour qui a rendu de grands services à Rodrigues. Et enfin, en tant que secrétaire de la RCEA à Rodrigues, elle a été la cheville ouvrière d'un renouveau pédagogique de taille (à travers la pédagogie inclusive), qui déjà porte beaucoup de fruits et qui est un exemple pour l'éducation à l'île Maurice.

Parmi les nombreuses facettes de son rayonnement dans l'Eglise comme dans la société rodriguaise, j'aimerais rendre hommage à l'immense service rendu par Antoinette pour valoriser la société civile de Rodrigues, convaincue qu'elle était de l'importance du rôle de cette société civile dans une démocratie.

Elle avait un art consommé pour faire s'exprimer avec pertinence des Rodriguais et Rodriguaises sur des questions d'intérêt national. Par exemple, à un moment crucial de l'histoire de Rodrigues, elle a su créer le FAR (Front pour l'autonomie de Rodrigues) en vue de permettre aux Rodriguais de tous bords de dire eux-mêmes le style d'autonomie qu'ils souhaitaient pour leur île.

Malgré la douleur que représente pour nous le départ subit d'Antoinette, nous rendons grâce à Dieu d'avoir donné à Rodrigues une citoyenne d'une telle envergure et une apôtre aussi clairvoyante.

En ce deuil qui nous accable, je tiens à exprimer ma plus vive sympathie et ma solidarité à la famille d'Antoinette, à tous les Rodriguais, ainsi qu'à Mgr Alain Harel et à l'Eglise de Rodrigues.»

Mgr Maurice E. Piat

Générosité et dévouement

Hier, j'avais la Rencontre mensuelle des mauriciens de Paris en la paroisse Sainte-Anne dans le 13e. Messe des Rameaux, repas partagé et pour finir, une Heure Sainte. Et c'est en rentrant chez moi le soir que j'ai appris la triste nouvelle du décés d'Antoinette Prudence.

Je connais Antoinette depuis 1973. Soeur Maud Adam et moi-même fûmes envoyés par Mgr Jean Margéot à Rodrigues pour y lancer l'Action catholique des enfants et Antoinette était parmi les participants à la session de lancement à Baladirou. A l'issue de cette session,

retour aller