37 ans au sein de la 3e troupe scoute de P-Louis


Michaël se dit touché

par la fraternité scoutiste

Michaël Jean-Pierre, 45 ans, fait ses débuts très jeune dans le scoutisme - soit à huit ans. Trente-sept ans après, il est le Group Scout Leader de la 3e troupe scoute de Port-Louis. Et assure la formation des chefs-scouts.

Habitant non loin de la cathédrale Saint-Louis, Port-Louis, sa mère l'a fait rejoindre ses deux frères aînés, Gérard et Gervais, chez les scouts. Curieusement, ses deux frères se retirent une semaine après son arrivée. Ce qui n'a pas découragé Michaël à persévérer. Aujourd'hui, grâce au scoutisme, sa vie est faite d'une organisation très rigoureuse lui permettant ainsi d'anticiper et de faire face à tout imprévu.

Michaël est d'avis que le scoutisme est un mouvement attaché à beaucoup de valeurs. La preuve : ses employeurs lui ont toujours fait confiance, car il a toujours pris à cœur ses responsabilités et son engagement. Son uniforme inspire confiance. «Il est reconnu en chemin.» A la maison, Michaël ne rechigne pas devant les travaux ménagers. Il fait toujours preuve de débrouillardise et se montre prêt à offrir son aide aux autres membres de sa famille. «Le scoutisme est une référence pour la famille... On vient toujours à moi pour les conseils.»

La fraternité scoutiste le touche particulièrement. Il l'a surtout décelée lors de son accident de moto en septembre 1998, lorsqu'il a été hospitalisé à l'hôpital de Terre-Sainte, dans le sud de l'île de La Réunion. «Les scouts réunionnais de l'association scoute de France n'ont pas hésité une seule seconde à organiser une levée de fonds pour moi... Même à Maurice, j'ai eu des aides financières qui m'ont grandement aidé à sortir de mon problème», avoue Michaël

Dans la vie, Michaël est une personne disciplinée avec une grande maîtrise de soi. Anna, sa fille unique, âgée de douze ans, compte déjà emboîter le pas à son père. «Elle essaie toujours de me copier dans mes moindres gestes.» Relève assurée.

Line

A 16 ans, Ian arbore plusieurs badges

Les valeurs scoutes sont reflétées à travers les attitudes d'Ian Samuel, élève en Form V au collège London de Port-Louis. Il compte six années au sein de la 3e troupe scoute de Port-Louis. A 16 ans, il reconnaît qu'il est capable d'assumer les responsabilités qu'on lui a confiées. D'ailleurs, son uniforme arbore plusieurs badges : meilleure patrouille, meilleur campeur, badges pour l'athlétisme, la natation, les premiers soins, l'artisanat, la cuisine et le rangement, entre autres.

Grâce au scoutisme, Ian est un jeune responsable et indépendant, capable de s'exprimer avec aisance et assurance. Il se dit fier de la confiance que les gens placent en lui et a la ferme intention de persévérer. A travers des randonnées, cet adolescent a eu l'occasion de découvrir le paysage mauricien. «On a appris à respecter la nature tout en prenant compte de l'aspect sécurité - bien repérer les sentiers pour ne pas se perdre.» Le scoutisme a élargi ses horizons géographiques jusqu'à lui permettre de s'envoler pour Rodrigues - son premier voyage.

Le scoutisme a aussi permis à Ian de découvrir la valeur de l'amitié. Il s'est fait beaucoup d'amis, «de vrais amis», précise-t-il, «vivant la même chose, on a plus à partager, et on se comprend mieux». Durant les vacances du mois d'avril, Ian est animé par la joie de travailler pour le public (Scout Job Week). Les divers campings lui apprennent à mieux vivre en communauté. C'est aussi l'occasion pour lui de faire appel à sa créativité et à sa débrouillardise. «On doit monter notre tente et fabriquer des chaises avec des morceaux de bois et de la corde.»

Bref, à la maison, sa mère, Clara, n'a aucun souci à se faire, car son fils aîné est ordonné et fait preuve d'une bonne pratique hygiénique.

retour