p.5foto1

La 3e troupe scoute de Port-Louis


Une éducation par l'action

La troupe scoute de la cathédrale Saint-Louis a été créée le 14 juin 1941. A cette époque, elle était connue comme la 6e Roman Catholic de Port-Louis, car les troupes scoutes étaient regroupées par l'appartenance religieuse. Depuis la naissance de la Mauritius Scout Association en 1971, elle est connue comme la 3e troupe scoute de Port-Louis.

La 3e troupe scoute de Port-Louis est composée d'environ 170 jeunes, enfants et responsables. Chaque samedi, ils arborent avec fierté leur uniforme et leur inéluctable foulard pour se rencontrer dans la cour de la cure de la cathédrale Saint-Louis. Michaël Jean-Pierre, Group Scout Leader depuis 1994, les accueille avec grande joie. Cela fait partie intégrante de sa vie, précise cet homme de 45 ans, qui est dans le scoutisme depuis l'âge de huit ans (voir encadré). De 14h30 à 17h30, Michaël, aidé d'autres responsables, les accompagne dans plusieurs activités.

La troupe se compose de quatre sections. Les louveteaux et louvettes sont âgés entre 7 et 11 ans, avec Rosiane René comme responsable. Les scouts sont âgés de 12 à 15 ans, avec Christine Bardothier-Fidèle comme responsable pour les filles et Kenny Lew Yaw Fung responsable des garçons. Et les aventuriers de 16 à 18 ans ont Joël Vincent pour responsable. Il y a aussi les routiers de 18 à 23 ans. Un jeune louveteau ou louvette recevra son foulard après trois mois d'adhésion à la troupe. Et ce, après avoir prononcé une promesse. Cette promesse se renouvellera durant une cérémonie quand le louveteau passera au stade de scout et plus tard quand il passera au stade de venture.

Education complémentaire

Le scoutisme est une éducation complémentaire à l'école. Sa méthode est fondée sur une promesse et une loi ; une éducation par l'action ; une vie en petits groupes et des programmes basés sur les besoins et aspirations des jeunes proposant plusieurs activités éducatives telles que des camps et sorties en pleine nature ; des projets communautaires, des campagnes de sensibilisation, d'information et de prévention ; le civisme ; les techniques créatives telles que la musique et le dessin, entre autres.

Grâce à sa pédagogie, chaque scout est appelé à être le principal artisan de son pro

pre développement pour devenir une personne autonome, solidaire, responsable et engagée. Le scoutisme aide le jeune à garder son équilibre tant physique, social, spirituel, intellectuel qu'émotionnel. Les nombreuses activités du scoutisme permettent au jeune d'évoluer dans un esprit d'équipe faisant preuve de débrouillardise. L'objectif est qu'il devienne un citoyen constructif dans sa communauté locale, nationale et internationale.

Servir Dieu, son prochain et son pays

«En scoutisme, il n'y a pas de grille séparant les religions, les groupes d'âge et les classes sociales. Le scout est appelé à promettre de toujours mieux faire, pour servir Dieu et son pays, pour aider son prochain en toute circonstance et pour observer la loi scoute. Le scout doit inspirer confiance. Un scout est loyal, amical et chevaleresque. Il est le frère de tous les scouts. Et affronte les difficultés avec courage. Un scout fait bon usage de son temps et prend soin de ses biens et ceux des autres. Il se respecte et respecte les autres. Sa devise : être toujours prêt», affirme Michaël Jean-Pierre.

L'année du scoutisme commence en septembre, pour se terminer par un camp en août, pour une dizaine de jours. «C'est une occasion pour qu'ils mettent en pratique tout ce qu'ils ont appris pendant l'année», souligne Michaël Jean-Pierre. Plusieurs autres activités sont prévues cette année, à savoir: scout job week en avril (leur permettant de travailler pour le public) ; le rallye national du centenaire du scoutisme en mai ; une rencontre des louveteaux/louvettes avec les sans-abri ou des personnes vivant dans des couvents en juin ; une randonnée des ventures avec leurs parents en juillet ; une visite au tombeau du Père-Laval en septembre ; une visite à l'Aventure du sucre en novembre, entre autres.

Notons que la 3e troupe scoute de Port-Louis compte aussi un comité de parents très dynamiques, avec Christian How comme responsable. Le père Jean-Maurice Labour agit comme aumônier. L'épanouissement de cette troupe est passée par plusieurs aumôniers, à savoir les pères André Bancilhon, Jacques Harel, Jacques Henri-David, Eddy Coosnapen et Adrien Wiehe.

Sandra Potié

retour aller