p.11foto1

A Dieu, Madame

Antoinette Prudence n'est plus. Elle est désormais avec son Créateur. C'est une certitude. Des divers témoignages que nous avons recueillis reviennent avec force les idées de cohérence vie et foi, Rodrigues et Eglise. Rodrigues représentait tout pour celle qui avait, dans le cadre de ses responsabilités au Midade, visité au moins soixante pays et territoires de la planète... Ses engagements étaient une manière concrète de vivre sa foi et d'aider les autres à se mettre debout. Et, son Eglise, elle l'aimait avec un esprit très critique, animée du souffle de Vatican II. Chapeau bas, Madame. Vous nous manquez déjà.

SAJ, président de la République :

«A tireless fighter»

The President was grieved to learn of the sudden death of Ms Prudence at the age of 54, following a short illness. He had worked closely with Ms Antoinette Prudence in the days he was Premier minister.

A devoted social worker, assuming responsibilities in different organizations at the same time, Ms Prudence was a tireless fighter. Having started her career as a teacher, she culminated to the level of Director, Roman Catholic Education Authority of Rodrigues. In spite of her heavy responsibilities, she believed in the development of Rodrigues and its autonomy. In fact, she formed part of the Committee which has proposed the model to be put in place for the autonomy of Rodrigues along with former Justice Robert Ahnee. She has also done a lot for the emancipation of women in Rodrigues. She was awarded the Badge of Honor in 2001 and again elevated to the Rank of Commander of the Star and Key of the Indian Ocean 1n 2004 for distinguished services in the political and social fields.

The Republic has lost a hard worker in the name of Ms Prudence, a compatriot to be remembered and cherished by one and all. The President presents his condolences to the bereaved family.»

Père Philippe Tam Im,

secrétaire du Mouvement international d'apostolat auprès des enfants :

«Elle a valorisé la société civile»

«Antoinette Prudence a été une grande Rodriguaise dont le rayonnement a largement dépassé les rives de son île pour atteindre et illuminer la République de Maurice et même au-delà, à travers ses responsabilités au MIDADE (Mouvement international de l'apostolat des enfants) et au Vatican, au Conseil pontifical des laïcs.

Antoinette a été aussi une grande chrétienne, l'exemple même d'une laïque responsable, à la fois fidèle à l'Eglise et en même temps libre d'interpeller les responsables

d'Eglise. Cette fidélité au Christ et à l'Eglise s'incarnait dans de multiples engagements comme, par exemple, l'animation des mouvements d'action catholique à Rodrigues, en particulier l'Action catholique des enfants (ACE), et l'animation du Centre Carrefour qui a rendu de grands services à Rodrigues. Et enfin, en tant que secrétaire de la RCEA à Rodrigues, elle a été la cheville ouvrière d'un renouveau pédagogique de taille (à travers la pédagogie inclusive), qui déjà porte beaucoup de fruits et qui est un exemple pour l'éducation à l'île Maurice.

Parmi les nombreuses facettes de son rayonnement dans l'Eglise comme dans la société rodriguaise, j'aimerais rendre hommage à l'immense service rendu par Antoinette pour valoriser la société civile de Rodrigues, convaincue qu'elle était de l'importance du rôle de cette société civile dans une démocratie.

Elle avait un art consommé pour faire s'exprimer avec pertinence des Rodriguais et Rodriguaises sur des questions d'intérêt national. Par exemple, à un moment crucial de l'histoire de Rodrigues, elle a su créer le FAR (Front pour l'autonomie de Rodrigues) en vue de permettre aux Rodriguais de tous bords de dire eux-mêmes le style d'autonomie qu'ils souhaitaient pour leur île.

Malgré la douleur que représente pour nous le départ subit d'Antoinette, nous rendons grâce à Dieu d'avoir donné à Rodrigues une citoyenne d'une telle envergure et une apôtre aussi clairvoyante.

En ce deuil qui nous accable, je tiens à exprimer ma plus vive sympathie et ma solidarité à la famille d'Antoinette, à tous les Rodriguais, ainsi qu'à Mgr Alain Harel et à l'Eglise de Rodrigues.»

Olivier Bancoult, leader du Groupe réfugiés Chagos (GRC) :

«La grande sœur des Chagossiens»

«Antoinette Prudence a été le fer de lance du combat de la lutte de son peuple. Elle a toujours été solidaire de la cause chagossienne et présente à certaines de nos manifestations devant le haut commissariat britannique. Le contact et l'amitié entre le GRC

retour aller