p.11foto1

Basilique Sainte-Hélène


Action familiale : la grâce d'être femme

Line

Sainte-Thérèse


Zen Attitude joue la passion du Christ

«La grâce d'être femme» : thème retenu pour la messe annuelle de l'Action familiale marquant la Journée internationale de la femme. Elle a eu lieu le vendredi 23 mars dernier en la basilique de Sainte-Hélène, Curepipe Road.

Pourquoi le thème La grâce d'être femme ? Edwige Dukhie, une des anciennes du mouvement, nous explique que «la femme, c'est la vie, la joie de la famille. De plus, une femme aime sans condition, surtout une maman». Selon elle, «la femme a quelque chose de plus que l'homme» - d'où cette messe pour revaloriser la femme dans la famille et dans la société.

La messe a été concélébrée par l'évêque de Port-Louis, Mgr Maurice E. Piat, et le père Pierre Piat, aumônier de l'Action familiale. Le texte de l'évangile faisait le récit de la visite de Marie à sa cousine Elisabeth. Dans son homélie, Mgr Piat a parlé de la grâce d'être femme, soulignant la confiance que Marie a placée en Dieu par son «Oui» à l'ange lors de l'Annonciation. D'où sa visite à sa cousine pour partager ce qu'elle ressentait.

Abordant un thème de brûlante actualité, la question de l'avortement, l'évêque de Port-Louis a déploré qu'aujourd'hui, pour beaucoup, il est devenu un simple moyen de contraception. D'où son appel à ce que les femmes affirment désormais leur culture de l'accueil de la vie - non du rejet de la vie. Mgr Piat a finalement rendu grâce à Dieu pour le travail que fait l'Action familiale depuis plus de 40 ans :
l'éducation et la maîtrise de la fécondité par des moyens naturels et l'accueil de la vie.

Lors des intentions pour la prière universelle, des femmes se sont adressées à Dieu pour demander l'épanouissement de la femme mauricienne et qu'elle soit reconnue comme le véritable trésor de la famille. A la prière d'action de grâce, l'on a eu des remerciements à Dieu pour les qualités «données» à la femme : compréhension, accueil de l'autre et écoute. L'on a également rendu grâce à Dieu du travail de l'Action familiale depuis sa création. A la fin de la cérémonie, Mgr Maurice E. Piat a renvoyé les fidèles en leur rappelant que «rien n'est impossible à Dieu. Il nous faut toujours croire que l'impossible est réalisable. C'est ce qui permettra à l'Action familiale de poursuivre son travail avec succès».

Les jeunes membres de Zen Attitude de la paroisse Sainte-Thérèse, à Curepipe, ont prévu une représentation de la passion du Christ le vendredi saint, 6 avril.

Les répétitions s'accélèrent pour que tout soit fin prêt le Jour-J. Les jeunes ont retravaillé les textes des quatre évangélistes en y ajoutant des situations de la vie de tous les jours. Les chants et la musique sont de la chorale St-Nicolas, de la paroisse. Christopher Adolphe, de Cité-Attlee, campera le rôle de Jésus ; Laurent Gopal, de Terre-Coupée, Camp-Caval, celui de l'apôtre Pierre, alors que Rosy Permal, de Cité-Malherbes, sera Marie, mère du Christ. «Pour plusieurs d'entre nous, c'est la première fois que nous allons jouer en public. Nous allons nous donner à fond lors des répétitions avant la grande soirée», nous ont déclaré plusieurs des jeunes acteurs.

Accent sur quatre thèmes

«Nous sommes prêts à relever le défi : faire un très beau spectacle tout en respectant le fait que le Vendredi saint marque la mort du Seigneur», explique Jean-Claude Auckbauralee, responsable de la chorale. L'accent sera mis sur quatre thèmes présents dans la passion : la violence que subit Jésus, la trahison de Pierre, la vérité et la mort du Christ ­ le tout en lien avec les réalités mauri-ciennes et paroissiales. «Tout en pré-servant la spiritualité de cet événement», tient-il à préciser.

Plusieurs parents donnent un coup de main à cette représentation. Ceux que nous avons rencontrés sont unanimes: «Ils sont jeunes et portent un autre regard sur la passion du Christ. Il faut leur donner la possibilité de s'exprimer. C'est une occasion offerte à tous les jeunes participants à cette expérience de vaincre leur timidité et de s'épanouir.»

Rendez-vous le 6 avril à Ste-Thérèse pour vivre l'expérience de la passion du Christ vue par Zen Attitude.

Andy Bignoux

retour aller