1er-Avril


Mobilisation pour le rassemblement du Thabor

Les préparatifs pour le grand rassemblement des jeunes du 1er avril prochain au Thabor vont bon train. A une semaine de cet événement diocésain inédit, la seule crainte des organisateurs est la pluie. Tout a été mis en œuvre pour que cette rencontre de Mgr Maurice E. Piat avec les jeunes soit un succès. Le rassemblement débute à 14h00 pour prendre fin à 20h15. Il est demandé à tous d'être ponctuels afin de profiter pleinement de cette rencontre.

Des quatre coins de l'île, les préparatifs vont bon train dans les paroisses pour le grand rassemblement du 1er avril. Chacun s'organise selon ses moyens pour mobiliser le plus de jeunes possible et cela donne lieu à des initiatives intéressantes surtout pour inviter ceux qui ne gravitent pas autour de l'Eglise ou qui ne sont pas engagés dans un service ou mouvement.

Mobilisation

A la paroisse St-Patrick, Quatre-Bornes, et Ste-Anne/Ste-Odile, Stanley, c'est à pied que les jeunes ont choisi de rallier le Thabor. Selon Marie-Michelle Venkatasalon, membre du Conseil pastoral des jeunes (CPJ) de St-Patrick, l'invitation a été faite en chaire et lancée à tous les jeunes des différents quartiers de la paroisse. Faire le trajet à pied a pour objectif de donner l'occasion aux participants de faire connaissance et de créer un lien d'amitié avant d'arriver au Thabor. Une animation est aussi prévue en cours de route. «On espère créer des liens et garder ce même groupe pour travailler ensemble sur la paroisse», avance-t-elle.

Du côté de la paroisse Sainte-Anne/Sainte-Odile, Karine Corneille explique que c'est en compagnie du curé, Maria Paschal, que les jeunes se rendront à pied jusqu'au Thabor. Un crucifix porté par un jeune ouvrira la marche. Cette initiative découle du chemin de croix que font les jeunes garçons de la paroisse chaque dimanche depuis le début du carême. Pour le 1er avril, les jeunes des mouvements et services vont se joindre à eux. Un temps d'animation est aussi prévu et dans les deux cas, le retour se fera par autobus.

Enthousiasme

Les jeunes de l'Ouest vont aussi marcher. Leur mobilisation débute le samedi 31 mars, avec la route de l'Ouest. Les participants vont marcher de l'église Notre-

Dame-de-la-Mer, Albion, jusqu'à l'église St-Marc, Flic-en-Flac. Tous les participants se retrouveront à Petite-Rivière le dimanche après-midi avant de se diriger vers le Thabor.

La route de l'Ouest est devenue un événement annuel pour les jeunes de cette région et les organisateurs s'attendent à avoir au moins 300 participants qui, en s'inscrivant, s'engagent de facto à participer au rassemblement du 1er avril, dit Géraldine Cooshna, du CPJ.

Dans le Sud, c'est par autobus qu'ils vont se rendre au Thabor. La mobilisation est actuellement en cours, explique Thierry Prosper, du CPJ de Chemin-Grenier. Il en est de même pour les jeunes du Nord, selon Romina Laurent. Dans les deux cas, les jeunes se réjouissent de ce rassemblement autour d'un même thème.

A une semaine de la rencontre, nos interlocuteurs affirment que l'enthousiasme est de mise et que chacun fait de son mieux pour être présent au Thabor. Ils saluent l'initiative de Mgr Piat de rencontrer les jeunes de l'île pour vivre ensemble une amitié sans frontières et le dimanche des Rameaux.

Préparatifs

Du côté des organisateurs, on ne lésine pas sur les moyens pour faire de ce premier rassemblement du genre un succès. Divers comités ont été créés et ils s'attellent tous depuis plusieurs semaines déjà à peaufiner tous les détails du déroulement de la journée. Un comité «communication», placé sous la houlette de Dani Joseph, s'est attelé ces dernières semaines à faire le suivi des invitations lancées et à inciter les services et mouvements à se mobiliser pour le jour J.

Un tel rassemblement nécessite une organisation sans faille. Le comité logistique, sous la houlette de Yannick Fricot, a étudié dans les moindres détails toutes les infrastructures à installer ainsi que la sécurité à l'intérieur de la cour du Thabor. Cyril Chee Kim Ling s'occupe de la sécurité extérieure, en lien avec la force policière. La partie liturgique est sous la responsabilité de Laura Salomon-Fricot et une cantine, pour ceux qui auront un second creux, placée sous la férule d'Evelyne de Fleuriot et de Sr Marie-Thérèse Cheung. Le groupe Witness, avec Gérald Grenade, assurera l'animation musicale.

Jean-Marie St-Cyr

retour aller