Ekoute seki finn ekrir dan Liv Zozwe (5, 10-12)

Letan zot finn travers larivyer Zourdin,

bann zanfan Israel etabli zot kan akot Gilgal ;

le-katorz sa mwa-la, aswar, zot selebre la-Pak, dan laplenn Zeriko.

Landime, zot manz bann prodwi sa pei-la : bann dipin ki pa'nn leve, bann zepi griye.

Depi sa zour-la, nepli ena la-mann, letan zot inn manz prodwi sa pei-la.

Bann zanfan Israel nepli ena la-mann, zot nouri ar prodwi later Kanaan sa lane-la.

Samem Parol ki le-Segner pe dir

Nou dir «Gramersi Bondye»

Psom 34 (33)

® Vini zot va goute (J. Grégoire)

Mo pou beni le-Segner toultan,mo labous pa pou aret dir so lalouanz.

Mo fyerte, li dan le-Segner : Ti-dimoun, tande, fer fet ! ®

Anou dir grander le-Segner, Anou vant merit ki so Non ena !

Kan mo sers le-Segner, li reponn-mwa, Li delivre-mwa letan mo gagn per. ®

Seki get dan so direksyon pou gagn lalimyer, Pena lonbraz, pena la-ont lor zot figir.

Enn malere finn kriye : Bondye tann-li, Li sov-li dan tou so

detres. ®

Ekoute seki sin Pol finn ekrir dan so dezyem let pou bann abitan lavil Korint (5, 17-21)

Mo bann frer, mo bann ser,

Si kikenn dan le-Krist, li vinn enn kreatir nouvo.

Seki ansyen pe ale, seki nouvo, li la.

Tou sorti dan Bondye, ki'nn rekonsilye-nou avek-li par le-Krist ;

e li'nn konfye-nou sa servis rekonsilyasyon-la.

Wi, se Bondye ki ti pe rekonsilye lemond, dan le-Krist.

Li nepli pran kont bann fot bann dimoun ; li met parol rekonsilyasyon an nou.

Sa manyer-la, nou bann anbasader le-Krist ;

Komsi dire, par nou, Bondye mem ki pe koze.

O-Non le-Krist, nou sipliy-zot : Les-zot rekonsilye avek Bondye.

Seki pa ti kone ki ete pese, Bondye finn fer-li vinn pese, pou nou ;

koumsa, atraver li, nou, nou kapav vinn lazistis Bondye.

Samem Parol ki le-Segner pe dir

Nou dir «Gramersi Bondye»

Les mo loue mo Bondye

Mo pou leve, mo pou al kot mo papa, mo pou dir-li :

«Papa, mo'nn fer fos kont lesyel, e kont twa.»

L'Abondance de la Miséricorde de Dieu

par Daniel Merven


Cet épisode connu, appelé «la parabole du fils prodigue», nous montre le pardon d'un père envers son fils qui est parti de la maison avec sa part d'héritage, qui a tout dépensé et qui a mené une vie de débauche. Le voila qui revient, qui demande pardon à son père et accepte même d'être traité comme un des serviteurs. C'est une démarche non seulement de pardon, mais aussi d'humilité, une vraie démarche de foi. Face à cette démarche, nous voyons l'attitude généreuse du père, qui non seulement pardonne, mais accueille avec joie et célèbre ce retour: quelle abondance de miséricorde!

Regardons aussi l'autre fils; lui se met en colère quand il apprend que son père fête le retour de son frère ingrat. Pouquoi? Par jalousie? Lui, il a toujours fait ce qu'il fallait faire, il a toujours suivi les instructions de son père, sans jamais transgresser ses ordres. Il a le sentiment de n'avoir jamais été récompensé, reconnu ou même aimé. A-t-il été sensible, attentif, à l'écoute de l'attention et de la tendresse de son père? L'amour, c'est aussi se réjouir du bonheur des autres, même si l'on pense que ce n'est pas mérité. N'avons-nous pas souvent l'attitude du second fils? Nous pensons surtout à être en règle, nous contenter de suivre les commandements et la loi. C'est bien, mais Dieu nous demande d'aller plus loin, de nous dépasser, dêtre accueillant à son amour et disponible aux autres, surtout en cette période de carême.

Line
retour