p.5foto1

Table-ronde autour de la lettre pastorale 2007


Départ de prêtres et avenir
du presbyterium : enjeux d'Eglise

Danielle Laville : Habitante de Centre-de-Flacq, célibataire, Danielle Laville est Social Facilitator au Trust Fund for the Intergration of Vulnerable Groups. Elle est aussi très active au sein de Youth Alive.

Gerard Mongelard : Âgé de 52 ans et prêtre depuis 14 ans bientôt, il est actuellement curé à la paroisse Saint-Sacrement, Cassis. Il est très engagé dans la lutte contre les fléaux sociaux (sida et drogue) et accompagne les Chagossiens. Le père Mongelard s'intéresse également à l'échec scolaire. Il initie sa réflexion en 1982, abandonne durant quatre années, avant d'intégrer Angers en 1986. Il est ordonné en 1993.

Georgy Kenny : Âgé de 42 ans et prêtre depuis 11 ans, il a passé cinq années à la paroisse Ste-Thérèse (Curepipe), trois ans à Rome pour des études de droit canon et assume, depuis presque trois ans, la responsabilité du Service des vocations au Foyer La Source. Il fait aussi de l'accompagnement des jeunes prêtres et il est également membre de la cellule d'écoute des paroisses dans le cadre des équipes d'animation pastorale (EAP). A 25 ans, il est entré au séminaire d'Angers (où il est resté deux ans) puis à Nantes pour quatre ans.

Clet Adolphe : Marié et père de deux enfants, cet employé de banque membre le la Ligue ouvrière d'action catholique (LOAC) et de la Fédération des cités et quartiers de Curepipe (FCQC) est très engagé sur le plan social à Curepipe. Il a été membre de l'EAP de la paroisse Ste-Thérèse (Curepipe).

Jean-Claude Véder : Âgé de 43 ans et prêtre depuis 14 ans, Jean-Claude Véder a passé quatre ans à la paroisse N.-D.-de-La-Visitation (Vacoas), puis 3 ans à Rome pour des études théologiques. De retour à Maurice, le père Véder a été secrétaire de l'évêque pendant 3 ans, responsable de la Pastorale de jeunes et formateur au séminaire. Depuis septembre 2006, il est directeur adjoint de l'Institut catholique de l'île Maurice (ICIM) et responsable du Thabor, secrétaire de la Conférence épiscopale de l'océan Indien (CEDOI) et prêtre modérateur à la paroisse du Sacré-Cœur, Rivière-des-Anguilles. Entré au séminaire à 24 ans, il a été ordonné en juillet 1994.

Roger Billy : Ordonné prêtre, à l'âge de 27 ans en 1969, le père Roger Billy, spiritain, a passé une quinzaine d'années à Madagascar. A Maurice, il a été formateur au noviciat des spiritains de 1991 à 1999. Actuellement, Roger Billy est formateur au Séminaire interdiocésain Notre-Dame-de-la-Trinité ainsi qu'à la maison Libermann, Rose-Hill. Il est également vicaire dominical à la paroisse Saint-Pierre-ès-Liens.

Line

Dans la deuxième partie de sa Lettre pastorale 2007 ­ «Ayez le courage d'espérer» ­, Mgr Maurice E. Piat traite de la question du départ de prêtres et de l'avenir du presbyterium. Occasion pour «La Vie Catholique» d'organiser un débat prêtres/laïcs engagés sur ces enjeux. Nos lecteurs découvriront les principaux échanges entre nos quatre prêtres invités ­ Roger Billy, Gérard Mongelard, Georgy Kenny et Jean-Claude Véder ­ et nos deux invités laïcs ­ Danielle Laville et Clet Adolphe.

Quels sont les critères ayant motivé ces invitations? Nous avons voulu réunir deux laïcs engagés, deux prêtres impliqués dans le discernement d'éventuels futurs locataires du séminaire de Nantes (les pères Kenny et Véder), un prêtre diocésain ayant été ordonné il y a une quinzaine d'années (père Mongelard) et un prêtre religieux, étranger, mais ayant une connaissance des réalités d'accompagnement de jeunes en recherche (père Billy). Nous avions également voulu avoir comme invité le père Henri Souchon, observateur attentif de tout ce qui touche aux futures vocations. Le père Souchon étant indisponible le jour de notre table-ronde, nous lui avons demandé une courte tribune où il résume son opinion (Voir page 13). Pour que nos lecteurs puissent se faire une idée concrète de l'emploi du temps d'un prêtre, nous avons accompagné le père Robert Jauffret, curé de Sainte-Thérèse-d'Avila, Curepipe, durant une journée (Voir page 15).

La question du départ de prêtres fait débat. Tout comme les moyens à initier pour gérer cette crise annoncée.

«La Vie Catholique» sera heureuse de publier les réactions/contributions de nos lecteurs après la lecture des quatre pages que nous avons consacrées à cette question. Merci de nous faire parvenir vos réactions par télécopie : 242 31-14 ou par courriel : viecatho@intnet.mu.

retour aller