p.11foto1

Pour mieux répondre aux besoins des jeunes

Projet d'agrandissement
du Chêne de Mambré

Offrir aux jeunes un espace de formation calme, dépaysant et propice à la formation : telle est la mission du Chêne de Mambré, situé à Trou-d'Eau-Douce. Ce centre est actuellement en projet d'agrandissement. Rencontre avec Gilles Gallet, membre de la Communauté du Chemin-Neuf.

Pourquoi un tel nom pour cette maison de formation des jeunes ?

Dans la Genèse, au chapitre 18, est décrite la rencontre entre Abraham et les visiteurs aux chênes de Mambré. Comme le terrain était vierge de toute construction, nous pensions en faire un lieu d'accueil pour les jeunes qui logeraient sous des tentes. Le texte parle de la tente de la rencontre. Donc, un lieu où les jeunes pourraient, eux aussi, faire la rencontre du Seigneur et de l'Esprit Saint.

Le terrain est utilisé comme camp pour les jeunes en 1996. La première structure fut montée en 1997 : un préau couvert, une cuisine, trois chambres et des toilettes furent construits.

Quelle est l'utilisation du Centre jusqu'ici ?

Chaque année, la Communauté du Chemin-Neuf organise des camps pour jeunes durant une semaine. Les jeunes y passent aussi des week-ends. Les membres de la Communauté s'y réunissent de temps en temps. Les lieux ont aussi été prêtés/loués à d'autres oraganisations de jeunes, tels les scouts.

Depuis sa conception en 1994, le Centre a accueilli pas moins d'un millier de jeunes. Leur témoignage et leur enthousiasme nous incitent à mettre à leur disposition davantage de possibilités de formation. Les facilités

actuelles sont restreintes et pas adéquates pour l'accueil d'un plus grand nombre.

D'où la raison du projet d'agrandissement en cours...

Grâce à la générosité de donateurs qui nous aident depuis plusieurs années déjà et aux moyens financiers propres à la Communauté, nous avons complété deux phases de construction sur ce terrain. Un lieu d'accueil couvert avec des facilités et un bâtiment de dix chambres pour loger les jeunes constituent le patrimoine actuel.

Les périmètres du site ont fait l'objet d'une installation de clôture métallique en vue d'assurer la sécurité des lieux et des résidents. Les coûts de ces divers travaux d'aménagement s'élèvent à ce jour à Rs 2 M. Le tout est encore inadéquat pour accueillir plus d'une centaine de jeunes à la fois pendant les vacances scolaires.

Nous envisageons aussi deux autres phases de construction dans le but d'augmenter le nombre de chambres et de doter le Centre d'une salle polyvalente pour des rencontres. Le coût de ces nouvelles installations est de l'ordre de Rs 5 M.

Quels sont les mécanismes de levée de fonds et comment aider ?

Le projet a jusqu'ici été financé par des levées de fonds annuelles ­ kermesses, marché aux puces, corbeilles ménagères, bingo... ­ initiées entièrement par les membres de la Communauté et les jeunes; le parrainage des amis de la Communauté, tant Mauriciens qu'étrangers, et la générosité d'un bon nombre de firmes locales. Les contributions ont été entièrement consacrées au projet. Les Mauriciens peuvent nous aider de diverses manières.

retour aller